Radio d'une rescapée du Bataclan vendue aux enchères : l'association Promenade des Anges à Nice condamne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Le Hars

Un chirurgien de l'hôpital Pompidou à Paris a mis en vente sur un site internet une radio d'une victime des attentats du 13 novembre 2015. Un geste Promenade des Anges, association d'aide aux familles des victimes de l'attentat de 2016 à Nice, dénonce.

L'information avait été révélée ce weekend par Médiapart. Un chirurgien de l'hôpital Pompidou à Paris a mis en vente sur un site internet une radio d'une victime du 13 novembre 2015. Le cliché de la patiente montrait son avant-bras transpercé par une balle de kalachnikov. 

Le médecin a reconnu ce dimanche 23 janvier auprès de Franceinfo "une erreur" et se dit "désolé pour les victimes".

Le directeur général de l'AP-HP a annoncé lui vouloir saisir le conseil de l'ordre.

Ce lundi, l'association "Promenade des Anges : 14 juillet 2016" à Nice a fait part de sa consternation d'abord sur les réseaux sociaux :

Aucun respect, une fois de plus. Nous souhaitons que cet odieux personnage soit puni d'une manière exemplaire.

Puis ce lundi, par ce communiqué : "cet homme dénué de tous scrupules et cherchant à tirer profit par la mise en vente sur un site de l’image de la radio d'une blessée de l'attaque du Bataclan le 13 novembre 2015.

Notre association représentant les victimes de l’attentat perpétré à Nice le 14 juillet 2016, s’insurge de ce post et souhaite vivement que la personne ayant commis cet acte de manque de respect et de déontologie vis-à-vis de la victime blessée, soit sévèrement sanctionnée.

Promenade des Anges tient à apporter tout son soutien et compassion à la victime concernée."

L'attentat sur la Promenade des Anglais avait fait le 14 juillet 2016, 86 victimes et au-moins 434 blessés.

La rescapée parisienne dont la radio est au coeur de cette affaire, est "extrêmement choquée" par la "démarche mercantile" et le "mépris" du médecin, a indiqué ce lundi son avocate dans un communiqué à l'AFP.