Tirs de kalachnikov à Nice : 18 personnes ont été placées en garde à vue, trois semaines après la fusillade aux Moulins

Le 14 novembre dernier, des coups de feu ont été tirés dans le quartier des Moulins à Nice. Ce lundi 4 décembre, 18 personnes ont été placées en garde à vue, selon le procureur de Nice.

Le procureur de Nice, Damien Martinelli, a annoncé ce lundi 4 décembre que 18 personnes ont été placées en garde à vue suite à la fusillade survenue le 14 novembre dernier dans le quartier des Moulins à Nice. Il a ajouté que la police judiciaire de Nice avait procédé à plusieurs interpellations et que plusieurs investigations étaient en cours.

Une enquête avait été ouverte pour "tentative de meurtre en bande organisée" et "participation à une association de malfaiteurs en vue de commettre un crime".

Un quartier en proie aux trafics de drogue

Il y a trois semaines, des coups de feu ont été tirés aux Moulins, un quartier en proie à des trafics de drogue. Cette fusillade à la kalachnikov intervenait au lendemain d'une opération de police menée autour d'un point de deal bien connu, qui se situe sous le porche de "La laverie", un immeuble vétuste. Six personnes avaient été interpellées dans la journée par la police. Ces coups de feu avaient fait un blessé sans gravité.

Un fusil d'assaut de type kalachnikov et quatre étuis de calibre 7,64 mm correspondant à ce type d'arme avaient été saisis. "Ces faits s'inscrivent probablement dans un conflit lié au contrôle d'un ou plusieurs points de vente de stupéfiants", avait indiqué le procureur dans un communiqué.

Le 28 novembre dernier, une nouvelle fusillade avait éclaté dans le même quartier. Deux jeunes hommes ont été gravement touchés. L'enquête a été confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité