DIRECT - Tour de France 2020 : découvrez le parcours au départ de Nice

Un départ de Nice le samedi 27 juin, une arrivée à Paris le dimanche 19 juillet, et un col alpin inédit. / © JEFF PACHOUD / AFP
Un départ de Nice le samedi 27 juin, une arrivée à Paris le dimanche 19 juillet, et un col alpin inédit. / © JEFF PACHOUD / AFP

Départ de Nice le 27 juin, arrivée à Paris le 19 juillet: entre les deux villes, l'incertitude avant que le voile ne se lève officiellement ce mardi à 11h30 sur le parcours du Tour 2020, dans la continuité de la formidable édition de l'été dernier.

Par Anne Le Hars

On saura ce mardi 15 octobre à partir de 11h30 la détail du parcours du Tour de France 2020. Pour l'heure on sait que trois départs seront donnés depuis Nice, dont le grand départ.
 

Deux étapes sont connues : les deux premières, puisque la prochaine Grande Boucle commence près de la baie des Anges à Nice et visite tout de suite l'arrière-pays de la ville méditerranéenne.
Le ton est donné pour une course que son directeur Christian Prudhomme veut surtout animée et si possible haletante, pleine de rebondissements.
 

 
"On a tenu compte des leçons de 2019 et des parcours un peu punchy", affirme Thierry Gouvenou, le "traceur" des derniers Tours. Pour favoriser un coureur ? "Non", coupe
le directeur de course, "pour l'intérêt de la course". Tant il est vrai que l'adage "+les organisateurs proposent, les coureurs disposent+ n'a jamais été aussi vrai que cette année.

"Si le Tour 2019 a été si beau, c'est grâce aux coureurs", soulignait fin juillet Christian Prudhomme, conscient des limites de son pouvoir en la matière. Un an plus tôt, l'étape de Quimper en Bretagne n'avait donné lieu qu'à des escarmouches, malgré le terrain multipliant les chausse-trappes.
 

    
"Les grandes lignes ont été décidées avant le dernier Tour", rappelle Thierry Gouvenou. "Fin juin, on en était au niveau des villes à 90 pour cent. Mais on ne savait pas si on aurait 25 ou 30 cols".
 

Les villes ?


Quelques noms sont déjà sortie :  Sisteron, Privas, Millau pour dessiner une sorte d'arc méditerranéen dans les contreforts de l'arrière-pays avec une arrivée inédite au Mont Aigoual.

Le Tour comportera quatre arrivées au sommet pour les étapes en ligne: deux dans les Alpes, à Orcières-Merlette et au col de la Loze, une dans le Massif Central, au Puy Mary, une dans le Jura, au Grand Colombier.

Mais il faut ajouter deux autres arrivées en altitude, une dans les Cévennes (Mont Aigoual) et une autre dans les Alpes (Villard-de-Lans), ainsi qu'un contre-la-montre dans les Vosges, à La Planche des Belles Filles.
 

Les principales difficultés du parcours (entre parenthèses, l'altitude au sommet) : 

► 2e étape (Nice):

  •     col de la Colmiane (1500 m): 16,3 km à 6,3 %
  •     col de Turini (1607 m): 14,9 km à 7,4 %
  •     col d'Eze (490 m): 7,8 km à 6,1 %
  •     4e étape (Orcières-Merlette):
  •     Orcières-Merlette (1825 m): 7,1 km à 6,7 %
  •     6e étape (Mont Aigoual):
  •     col des Mourèzes (537 m): 6,1 km à 4,8 %
  •     col de la Lusette (1351 m): 11,7 km à 7,3 %
  •     Mont Aigoual (1560 m): 8,3 km à 4 %
  •     8e étape (Loudenvielle):
  •     col de Menté (1349 m): 6,9 km à 8,1 %
  •     port de Balès (1755 m): 11,7 km à 7,7 %
  •     col de Peyresourde (1569 m): 9,7 km à 7,8 %
  •     9e étape (Laruns):
  •     col de la Hourcère (1440 m): 11,1 km à 8,8 %
  •     col de Soudet (1540 m): 3,8 km à 8,5 %
  •     col de Marie-Blanque (1035 m): 7,7 km à 8,6 %
  •     13e étape (Puy Mary):
  •     col de Néronne (1242 m): 3,8 km à 9,1 %
  •     Puy Mary (1589 m): 5,4 km à 8,1 %
  •     15e étape (Grand Colombier):
  •     montée de la Selle de Fromentel (1174 m): 11,1 km à 8,1 %
  •     col de la Biche (1325 m): 6,9 km à 8,9 %
  •     Grand Colombier (1501 m): 17,4 km à 7,1 %
  •     16e étape (Villard-de-Lans):
  •     col de Porte (1326 m): 7,4 km à 6,8 %
  •     montée de Saint-Nizier-du-Moucherotte (1169 m): 11,1 km à 6,5 %
  •     Villard-de-Lans côte 2000: 2,2 km à 6,9 %
  •     17e étape (Méribel col de la Loze):
  •     col de la Madeleine (2000 m): 17,1 km à 8,4 %
  •     col de la Loze (2304 m): 21,5 km à 7,8 %
  •     18e étape (La Roche-sur-Foron):
  •     Cormet de Roselend (1968 m): 18,6 km à 6,1 %
  •     col des Saisies (1650 m): 14 km à 6,4 %
  •     col des Aravis (1487 m): 6,7 km à 7,1 %
  •     montée du plateau des Glières (1390 m): 6 km à 11,2 %
  •     20e étape (La Planche des Belles Filles):
  •     La Planche des Belles Filles (1035 m): 5,9 km à 8,5 %

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus