• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

La Trinité : l’hebdomadaire Pays des Alpes-Maritimes met la clé sous la porte

L'hebdomadaire Pays des Alpes-Maritimes, dédié à ses débuts exclusivement au monde rural, met la clé sous la porte. / © Crédit : maxPPP / Yang Shiyao / 22/10/2018
L'hebdomadaire Pays des Alpes-Maritimes, dédié à ses débuts exclusivement au monde rural, met la clé sous la porte. / © Crédit : maxPPP / Yang Shiyao / 22/10/2018

L’hebdomadaire Pays des Alpes-Maritimes, créé à Nice en 1945, sort ce mercredi 24 octobre 2018 son dernier numéro. Il cesse de paraître, du fait de difficultés financières.
 

Par Elina Weil

L'hebdomadaire Pays des Alpes-Maritimes tire sa révérence et l’annonçait ce lundi 22 octobre 2018 sur sa page Facebook.

Les causes

Votre journal, Pays des Alpes-Maritimes, est aujourd’hui dans une situation financière qui conduit à la cessation de sa parution. En effet, l’érosion des ventes, la réduction des encarts publicitaires qui s’ajoutent à l’augmentation des frais postaux, consécutifs à la baisse des aides de l’Etat, ont conduit l’assemblée générale de la société éditrice (la SEVAC) à décider de la suspension de la parution de Pays des AM, explique le journal sur son réseau social.

Dans le dernier numéro, on pourra lire, entre autres, un article sur la création d’un label, un autre sur la randonnée, etc…

 

La dernière Une de l'hebdomadaire Pays des Alpes-Maritimes, datant du 24/10/2018. / © Pays des Alpes-Maritimes
La dernière Une de l'hebdomadaire Pays des Alpes-Maritimes, datant du 24/10/2018. / © Pays des Alpes-Maritimes



Parmi les cinq employés du journal, deux journalistes se retrouvent au chômage du fait d’un licenciement économique. La secrétaire de direction, la maquettiste et le commercial de Pays des Alpes-Maritimes vont pouvoir eux continuer à travailler au sein de la maison d’édition SEVAC (Société des éditions Vie Agricole et Coopérative), qui éditait l’hebdomadaire et publie quatre autres journaux, des livres, et édite des flyers.
 

Une situation devenue banale tant le secteur des médias est en crise : multiplication des plans de départs volontaires, journaux qui ferment, restructurations etc…


 

L’histoire du journal

Ce journal au départ est créé par et pour les organismes agricoles en 1945 à Nice. Il s’appelle alors Le Lien Horticole.

Agriculteurs, banques et caisses locales de mutuelles, coopératives, Crédit Agricole et Groupama constituent notamment ces organismes agricoles. Le journal est destiné aux agriculteurs et acteurs du monde rural. 

Des techniciens des chambres d’agriculture écrivent des articles pour le journal, qui constitue un canal de communication pour les agriculteurs et les ruraux. Le secteur rural commençant à être en souffrance, le journal publie chemin faisant moins d’informations rurales et ouvre ses colonnes à l’information sur d’autres métiers, créatifs, innovants, dynamiques. La restauration, la boulangerie, les acteurs de l’emploi local, le bio, les créateurs de meubles, par exemple, sont mis en avant dans le titre. Les artisans et artistes sont également mis en avant, ainsi que ceux qui " sont motivés pour développer le département ", d’après l’une des cinq employés que comptait le journal.

Dans la dernière version du journal, il n’y avait plus qu’une seule page dédiée aux professionnels de l’agriculture, un autre consacrée à l’actualité du jardinage.

Le site internet du journal ici

Les archives du journal ici

Le Facebook du journal ici
 

Sur le même sujet

PACA : des maires en première ligne ! dans Enquêtes de Région

Les + Lus