REPLAY. Nairo Quintana remporte le 54e Tour des Alpes-Maritimes et du Var

Dernier parcours du tour cycliste azuréen ce dimanche 20 février. Entre Villefranche-sur-Mer et Blausasc, 113 km de montagne ont été dominés par Nairo Quintana qui remporte cette troisième étape et ce 54e tour.

Le Colombien Nairo Quintana (Arkea-Samsic) a remporté le 54e Tour des Alpes-Maritimes et du Var cycliste ce dimanche en gagnant également en solitaire la 3e et dernière étape disputée sur 112,6 km entre Villefranche-sur-Mer et Blausasc.

Revoir cette 3e journée commentée par Laurent Verdi et Thomas Voeckler :

Le Colombien termine maillot jaune de ce tour en 10h56 minutes et 1 seconde.

Quintana "fait son numéro" et remporte l'étape

Le directeur sportif de l'équipe de Nairo Quintana, Arkéa-Samsic, se satisfait de l'attitude du Colombien. A 32 ans, il "fait son numéro" s'amuse t-il, sans grande surprise.

Avec plus d'une minute trente d'avance, Quintana se dirige vers une victoire d'étape, et pourquoi pas, une première place au classement général.

Moins de 10 kilomètres avant l'arrivée, il s'attaque à la dernière difficulté du jour : le col de Nice. Avec ses 2,6 km de long, à près de 5% de moyen, le Condor a largement assez d'avance sur Guillaume Martin, et Tim Wellens, qui évolue à côté de Thibaut Pinot, Michael Storer et Alexis Vuillermoz. 

Une avance maintenue dans la dernière ligne droite qui a permis à Nairo Quintana d'oublier l'étape de la veille, la deuxième de ce tour azuréen samedi, lors de laquelle il a été battu par Tim Wellens.

Dans le dernier kilomètre, le roi de la montagne, "de la descente et de l'effort solitaire" précise le duo de commentateurs, s'appelle Nairo Quintana.

Sa joie est très vite relayée par son équipe sur les réseaux sociaux où l'on voit la franche accolade avec le Français Maxime Bouet. 

Des Français bien classés

Cette troisième étape, ainsi que le classement général provisoire, installent quelques coureurs français sur le podium. 

Pour cette dernière course, le trio de tête est le suivant :

  • Nairo Quintana (Arkéa-Samsic) en 2h55'17
  • Guillaume Martin (Cofidis) à 1'21
  • Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) à 1'30

Concernant le classement général :

  • Nairo Quintana (Arkéa-Samsic) 
  • Tim Wellens (Lotto-Souda)
  • Guillaume Martin (Cofidis)

Tim Wellens recolle après une descente expédiée

C'est le vainqueur de la deuxième étape, le Belge Tim Wellens, qui, après une descente du col Saint-Roch à toute vitesse, recolle aux hommes de tête.

A 18 km de l'arrivée, Quintana a repris la tête. A quelques secondes du Colombien on retrouve toujours Thibaut Pinot, suivi d'un groupe de 4 coureurs emmenés par Tim Wellens.

Moins d'épingles, plus de courbes faciles à prendre... le parcours se stabilise un peu à 15 km de l'arrivée. Quintana a 34 secondes d'avance.

Pinot finit par décrocher. 

Thibaut Pinot en tête... rattrapé par Quintana

C'est le Français de la Groupama-FDJ qui maitrise le mieux cette épreuve du col Saint-Roch. Une "condition qui va crescendo" commente Thomas Voeckler quand il s'agit d'aborder l'état de forme du coureur de 31 ans.

C'est bien Pinot qui mène la course à la première place. Il ne pourra pas emporter le Tour, mais une troisième étape semble être à sa portée, à une trentaine de kilomètres de l'arrivée.

Nairo Quintana est à la poursuite du Français dans la descente du col. Le Condor finit par prendre l'avantage sur Pinot qui lui cède la première place. Cela ne dure que centaines de mètres.

Le Français reprend l'avantage à moins de 25 km de l'arrivée. Les deux coureurs évoluent au coude à coude.

Au tour du col Saint-Roch

Juste avant 15 heures, ce sont les échappés - qui conserve moins d'une minute d'avance sur le peloton - qui ont entamé l'ascension du col Saint-Roch qui dépasse les 1000 mètres d'altitude.

C'est une pente de 6500 mètres de long, à 6,5% de dénivelé en moyenne. Clairement l'un des lieux stratégiques de cette troisième étape où pourrait se jouer les premières places.

La côte de Berre franchie

Au kilomètre 52, Michael Storer (Groupama-FDJ) sort premier de la côte de Berre. Roger Adria (Kern Pharma), Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) et Mikaël Cherel (AG2R Citroën Team) le suivent de près. 

Une quinzaine de coureurs opère en tête de la course désormais, à 60 km de l'arrivée à Blausasc. Ils ont une trentaine de secondes d'avance sur le peloton à 14h45.

Le premier sprint intermédiaire

C'est sur la route départementale 2204 que le sprint intermédiaire, une fois les 42 premiers kilomètres parcourus, a été disputé à l'entrée de La Pointe.

C'est François Bidard qui le remporte (Cofidis), suivi de Cyril Gautier (B&B Hôtels-KTM) et de Pau Miquel Delgado (Kern Pharma).

Des attaquants vite rattrapés 

Au bout d'une dizaine de minutes de courses, alors que le col d'Eze commence à défiler sous les roues, un groupe de huit coureurs tente une échappée, vite rattrapé par le peloton.

Dix minutes plus tard, nouvelle tentative dans laquelle figure notamment Thibaut Pinot, le coureur de Groupama-FDJ.

Lotto-Soudal ne l'entend pas de cette oreille et rattrape tout le monde, le peloton retrouve une forme unie et compacte au bout d'une demi-heure de course, après le franchissement du col d'Eze. Alexis Renard (Cofidis) abandonne.  

Troisième épisode offensif au bout de 25 kilomètres, plus d'une dizaine de  coureurs prennent l'échappée parmi lesquels Thibaut Pinot, qui s'installe dans le groupe composé maintenant de 13 cyclistes en tête, qui ont fait leur entrée à Peille. Le peloton n'est qu'à 10 secondes. 

Deux non-partants et un abandon

C'est à 13h13 que le départ réel a été donné, pour une étape plus courte que les précédentes, mais tout aussi dense. Les coureurs peuvent compter sur un soleil doux qui porte la température de l'air à 17 degrés. 

Deux non-partants pourtant, le Français Thibault Ferasse (B&B Hôtels - KTM) et le Danois Mattias Skjelmose Jensen (Trek - Segafredo). 

Sergio Araiz Michel (Kern Parma) a quant à lui abandonné au bout de 5 kilomètres.

Tim Wellens en jaune

C'est le sprint opposant Nairo Quintana à Tim Wellens, à l'issue du col d'Eze, qui a cloué au sol le Condor. 

Le trentenaire belge, qui a débuté son année par une victoire au Trofeo Serra de Tramuntana 2022, en Espagne, poursuit sur cette lancée en terres azuréennes. 

Bis repetita. Fin janvier, il avait remporté la course andalouse de la même manière, en battant dans les derniers mètres une autre légende du vélo, Alejandro Valverde.

Le coureur de la Lotto-Soudal s'est félicité de ce scénario dont il a su tirer le meilleur rôle. "Ça a attaqué très vite, et c'est allé très vite au début pour moi, J'ai attendu un petit peu avant de faire mon effort maximum [...] j'ai joué avec Quintana" esquissait-il dans un sourire, au micro de France 3 Côte d'Azur.

Nairo Quintana a reconnu que le Belge avait "plus de puissance" que lui lors de ce sprint. Le Condor est aussi plus âgé que Tim Wellens, de deux années.

Duel de grimpeurs

Sans surprise à la vue du profil de l'étape, c'est bien une nouvelle journée en montagne qui attend les coureurs. Un départ trompeur en bord de mer, à 69 mètres d'altitude, va les amener très vite à regagner les hauteurs. 

Première difficulté sur le parcours, au 12e kilomètre : le col d'Eze, de catégorie 3, et ses 489 mètres d'altitude.

durée de la vidéo : 00h00mn08s
Profil d'étape 3 ©Tour des Alpes-Maritimes et du Var

Un sprint intermédiaire suit au 43e kilomètre avant de se lancer à l'assaut de deux cols - celui de Berre-les-Alpes et  de Saint-Roch, de catégorie 2. Il faudra passer les 592m d'altitude pour le premier, et à plus de 1000 mètres pour le second.

Battu hier samedi, lors du sprint de la deuxième étape, le vainqueur du Tour des Alpes-Maritimes, Nairo Quintana, apparait comme étant l'un des grands favoris de cette étape entre Villefranche-sur-Mer et Blausasc.

Au programme de dimanche

Ciel d'Azur dominical, températures et conditions de vent idéales à l'image de la première étape varoise... De quoi offrir du spectacles aux spectateurs en bordure de ces 113 km.

Le peloton s'élance à 13h pour un départ fictif avant de débuter la course à 13h15, à Villefranche-sur-Mer. 

durée de la vidéo : 00h00mn30s
Tour étape 3 ©Tour des Alpes-Maritimes et du Var

Direction Beaulieu-sur-Mer, la moyenne et la grande corniche, puis Saint-Michel, La Turbie, et la vallée du Paillon et ses villages tels que Saint-Martin-de-Peille ou La Grave.

A la moitié du parcours, ce sont les routes menant à Contes, Bendejun, Coaraze et Lucéram que les coureurs vont sillonner, alternant les dénivelés.

L'arrivée du Tour des Alpes-Maritimes et du Var est prévue avant 17 heures à Blausasc. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité