Une marée noire menace la Côte d'Azur

En Italie, les autorités se mobilisent pour pomper le pétrole qui s'est déversé à Gênes / © DR
En Italie, les autorités se mobilisent pour pomper le pétrole qui s'est déversé à Gênes / © DR

500 mètres cube d'hydrocarbure menacent la les côtes française et italienne. Les autorités mettent tout en oeuvre pour pomper le pétrole et surveiller la nappe de deux kilomètres qui s'est formée en mer.

Par Laurence Collet (avec AFP)

La dernière menace importante de marée noire sur la Riviera française date du 11 avril 1991. L'explosion du pétrolier Haven avait provoqué le déversement de 144.000 tonnes de pétrole en mer. Les côtes furent touchées en plusieurs points, malgré les efforts des autorités pour contenir la pollution.
25 ans après, la crainte est de retour. Une nappe de pétrole de 2 km de long pour 500 mètres de large évolue dans le golfe de Gênes.

Une fuite de 500 000 litres de pétrole

Au nord de la capitale ligure, la livraison vers une raffinerie a connu une fuite il y a une semaine. Pendant le déchargement d’un navire, la rupture du pipeline a provoqué le déversement de 500 m3 de pétrole brut en milieu terrestre et fluvial, selon un communiqué du gouvernement princier. C'est l'origine de la pollution au pétrole qui est aujourd'hui constatée.

Mobilisation en Italie et en France 

Les garde-côtes italiens ont mobilisé de nombreux moyens nautiques de recueil de pollution dans le Golfe de Gênes et à l’embouchure du fleuve, et trois navires hauturiers plus au large. Des équipes conduisent des activités de pompage et de nettoyage des polluants dans le cours d’eau.
En France, le Cross Med (centre régional de surveillance et de sauvetage de la Méditerranée) de Toulon est sur le pied de guerre, ce dimanche 24 avril, afin de prévenir toute approche de la nappe de pétrole sur les plages françaises.
Le bateau anti- pollution est parti de Toulon samedi soir. Il est à quai à Nice, dans l'attente d'une éventuelle intervention.
a Marine nationale a également été sollicitée pour surveiller son déplacement. La falcone avion de repérage a effectué un survol en zone territoriale française. Un autre survol est prévu dans l'après-midi.
Ecoutez l'interview du capitaine de frégate Yann Bizien, porte-parole de la préfecture maritime de Méditerranée, au micro de Nathalie Ramirez et Jo Lovett.
Il fait le point sur le dispositif français en place.
Interview de la préfecture maritimes ce matin


Le reportage de Nathalie Ramirez et Jo Lovett

 

Sur le même sujet

Les + Lus