VIDEO. À Nice, la démolition du Palais Acropolis ouvre de nouvelles perspectives aux riverains

La démolition d'Acropolis est presque terminée, le bâtiment est à terre. Dans quelques mois, un parc arboré viendra prolonger la Promenade du Paillon de huit hectares. En attendant, que pensent les riverains de ce nouvel espace libéré sous leurs fenêtres ?

Il ne reste plus qu'un petit pan de mur debout.

En ce début du mois d'avril 2024, la démolition de ce qui fut le Palais des Congrès de la ville de Nice, Acropolis, est quasiment achevée. 

Une vaste trouée s'est ouverte entre le boulevard Risso et l'avenue Gallieni.

Patricia César vit là depuis 15 ans. Elle ouvre sa fenêtre et profite de la vue dégagée :

Avant je ne voyais pas les maisons en face. Maintenant j'ai des voisins !

Patricia César, une riveraine

"On voit le soleil qui tape sur ces immeubles. Je pense que ces gens n'avaient jamais de soleil avant", poursuit-elle.

Christophe Mendonça et son fils Marius ont emménagé là il y a quelques mois.

On voit le Vieux-Nice, la bibliothèque, la Tête carrée, le Mont Boron... Avant, on ne voyait pas tout ça !

Christophe Mendonça, un riverain

Josette Blanchard, bien plus ancienne dans le quartier, apprécie aussi, même si elle se dit plus nostalgique : 

On a une vue splendide. On aura un beau jardin. Mais je regrette Acropolis, comme beaucoup de personnes.

Josette Blanchard, une riveraine

La place sera définitivement nette en septembre. Commencera alors l'aménagement du parc arboré qui viendra prolonger la Promenade du Paillon de huit hectares, en remplacement d'Acropolis et du TNN. Un pan important du plan de remodelage de la ville voulu par le maire Christian Estrosi.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité