Cet article date de plus de 4 ans

Video. Nice: une patrouille de police nautique demande à une femme voilée de quitter la plage

Le Conseil d'Etat a jugé que l'arrêté anti-burkini de Villeneuve Loubet est illégal. A Nice, ces tenues sont toujours indésirables sur la plage. Samedi soir, des policiers municipaux, arrivés en bateau, ont demandé à une jeune femme, installée avec ses trois enfants à Carras, de quitter les lieux. 
© VRT
Alors que le Conseil d'etat vient de statuer sur l'arrêté anti-burkini pris par le maire de Villeneuve-Loubet, le jugeant illégal, plusieurs villes du littoral maintiennent leur décsion d'exclure le maillot de bain islamique des plages. C'est la cas de la ville de Nice. Samedi soir, vers 18 heures,  une jeune femme installée sur la plage de Carras avec ses enfants a dû quitter les lieux, sous l'ordre d'une patrouille nautique.

Des policiers arrivés par bateau

Nos confrères de la télévision publique belge ont filmé la scène. 
On y voit un zodiac de la police municipale arriver près de la plage. A bord, une policière pointe du doigt une femme vêtue d'un pantalon et d'une courte tunique noirs, la tête couverte d'un foulard. Elle engage la conversation, depuis le bateau, avec la jeune femme. A l'issue d'une courte discussion, sans incident,  la jeune femme, qui ne semble pas protester, sèche une enfant sortie de l'eau et quitte la plage. 

durée de la vidéo: 00 min 36
Nice: une patrouille de police nautique demande à une femme en burkini de quitter la plage ©VRT


Selon des témoins, la jeune femme était arrivée une dizaine de minutes plus tôt avec ses trois enfants. Son départ s'est passé dans le calme, après que plusiers baigneurs, en maillot de bain, lui ont ont manifesté leur soutien. Auncun échange virulent, ni aucune critique n'ont été entendus. 
Interviews pro-burkini à Nice ©VRT



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
burkini religion société police sécurité polémique