Petit rappel du code de bonne conduite pour skier en toute sécurité sur les pistes

Avec 144 055 blessés en 2018, tous les niveaux de pratique sont concernés par les accidents, du débutant aux skieurs plus expérimentés. / © Fred Cerulli FTV
Avec 144 055 blessés en 2018, tous les niveaux de pratique sont concernés par les accidents, du débutant aux skieurs plus expérimentés. / © Fred Cerulli FTV

C'est parti ! lLes premiers vacanciers sont arrivés sur les pistes de ski des Alpes du Sud. Les conditions météorologiques sont agréables pour se lancer à l'assaut des pistes de ski. L'occasion de vous rappeler quelques conseils de bon sens.

Par Coralie Chaillan & Anne Le Hars

Chaque année, entre 42.000 et 51.000 personnes sont secourues sur les pistes en période hivernale. Le taux de mortalité dans le cadre de la pratique d’un sport de haute montagne, lui, est en hausse. Les risques inhérents à ces activités sont souvent oubliés par ceux en quête de divertissement et de sensations fortes, aux dépens de leur propre sécurité.

Sur les pistes comme sur la route, l'un des risques, c'est la collision. Port du casque fortement recommandé. Regardez, même certains moniteurs de ski s'y mettent. 

À ski, une vitesse non maîtrisée peut avoir de lourdes conséquences. Alors ne sous-estimez jamais votre vitesse et assurez-vous de la maîtriser. "Advienne que pourra !" Une expression à bannir. Inutile donc de vous rappeler qu'il ne faut pas se jeter tout droit dans la pente en mode "lâcher-prise". Réservez cet état d'esprit pour votre cours de yoga.

Au ski, c'est ainsi, on est loin de l'île déserte. Alors, sauf si vous faites partie des hyper-privilégiés qui se pointent sur les pistes quand tout le monde travaille, vous n'êtes pas seul. Et le danger vient souvent des autres. 

Le skieur amont est toujours responsable de ce qui se passe en aval.

Insiste Lionel Fernandez, responsable de l'office du tourisme d'Isola 2000. Il précise que si vous skiez à plusieurs, toujours s'arrêter en dessous des personnes qui vous accompagnent pour éviter tout risque de se percuter.

Sur la piste, on s'arrête toujours sur le côté, jamais au milieu et jamais derrière une rupture de pente. Assurez-vous d'être toujours bien visibles par les autres. 

Bien ralentir aussi, en bas des pistes, là où l'affluence des skieurs peut être plus importante, notamment au niveau des remontées mécaniques. 

Enfin, restez sur le domaine skiable si vous n'avez pas le niveau pour skier en toutes conditions. Et surtout : ne jamais surestimer son niveau. 
 
Chaque année, entre 42.000 et 51.000 personnes sont secourues sur les pistes en période hivernale. / © SDIS 04
Chaque année, entre 42.000 et 51.000 personnes sont secourues sur les pistes en période hivernale. / © SDIS 04
 

144 055 blessés


Selon les hommes du SDIS 06, en 2018, les stations ont enregistré 144 055 blessés, tous les niveaux de pratique sont concernés, du débutant aux skieurs plus expérimentés.
L’année 2018 était marquée par les décès traumatiques de 13 pratiquants sur les domaines skiables.

Sur la période 2018-2019, il était recensé 60 accidents d’avalanche, 92 personnes emportées et 19 personnes ensevelies.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus