• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

AS Monaco : le milliardaire Rybolovlev à nouveau en garde à vue à Monaco

Le milliardaire russe Dmitri Rybolovlev, patron de l'AS Monaco - Archives / © Maxppp
Le milliardaire russe Dmitri Rybolovlev, patron de l'AS Monaco - Archives / © Maxppp

Tourmente à l'AS Monaco. Résultats catastrophiques sur le terrain sportif et Dmitri Rybolovlev, le patron de l'ASM, à nouveau placé ce mardi 6 novembre en garde à vue à Monaco dans le cadre de l'affaire d'escroquerie présumée qui l'oppose au marchand d'art suisse Yves Bouvier.

Par @annelehars

Rien ne va plus : l' AS Monaco, humilié 4 à 0 par Bruges, se rapproche encore un peu plus de l'élimination en Ligue des champions.
Pendant ce temps, Dmitri Rybolovlev patron du club de la Principauté a été placé en garde à vue mardi dans une vieille affaire d'escroquerie présumée.

Selon une source proche de l'enquête, la police a procédé à une perquisition dans la matinée à son appartement penthouse situé en haut d'un immeuble très luxueux de Monaco.


Tout en regrettant la violation du secret de l'instruction, après la divulgation de cette nouvelle péripétie concernant son client, et appelant au respect de la présomption d'innocence, Me Hervé Temine a confirmé à l'AFP que M. Rybolovlev avait été placé une nouvelle fois en garde à vue.

"Les faits pour lesquels il est entendu reposent (...) sur l'exploitation du téléphone portable de son avocate", ont précisé dans un communiqué l'avocat et son confrère Thomas Giaccardi, qui n'ont de cesse, depuis la saisie de ce téléphone, de dénoncer une atteinte au secret des correspondances de l'avocat.

Le portable de Me Tetiana Bersheda avait été saisi dans la bataille opposant M. Rybolovlev à M. Bouvier, le premier accusant le second de l'avoir escroqué d'un milliard de dollars, avec la complicité de leur amie commune Tania Rappo, en appliquant des marges exorbitantes.  Me Bersheda avait elle même produit un enregistrement de Mme Rappo, contestée par celle-ci.

Le juge d'instruction a alors fait extraire du téléphone l'intégralité des messages qu'il contenait, ce que les avocats de M. Rybolovlev considèrent comme illégal. 

Parus dans la presse française, des SMS tirés du téléphone de Me Bersheda ont fait scandale à Monaco, semblant démontrer que M. Rybolovlev aurait profité des apparentes bonnes relations de son avocate avec les dirigeants de la police monégasque et avec le garde des Sceaux de la principauté pour piéger M. Bouvier.

- Avec AFP

A lire aussi

Sur le même sujet

la recherche de victimes dans les décombres

Les + Lus