VIDEO. Arrivée en paddle, anniversaire, diversité ... Cinq moments fort à retenir du passage de la flamme olympique dans les Bouches-du-Rhône

Plus sur le thème :

Ce 12 mai, la flamme olympique a traversé les Bouches-du-Rhone. En partant de Cassis, elle est passée par Miramas, Aix-en-Provence, Port-Saint-Louis et d'autres communes, pour allumer le chaudron à Arles, dernier segment de cette quatrième journée. Retour sur les moments forts.

Après Marseille, le Var, les Alpes-de-Haute-Provence, la flamme olympique revient dans les Bouche-du-Rhône. Arrivée en paddle, le Cours Mirabeau, à Aix-en-Provence rempli par la foule, Nicky Doll qui porte la flamme, France 3 Provence-Alpes revient sur cinq moments forts de ce jour de fête.

durée de la vidéo : 00h10mn40s
La flamme olympique à Marseille ©France.tv Paris 2024

Une arrivée en paddle à Cassis

Après être arrivée par la mer à Marseille, la flamme olympique est arrivée à Cassis… en paddle. Offrant ainsi un merveilleux spectacle pour ceux venus admirer son arrivée à la calanque de Port Miou, tenue par Ilyès Tari, nageur et sauveteur en mer. La torche a ensuite déambulé dans les mains des porteurs, avant d’arriver sur le port de Cassis, où des milliers d’habitants sont venus profiter de l’événement sous un beau soleil.

Miramas, plus grande halle d’athlétisme couverte de France

Après avoir parcouru les rues de Miramas, la flamme olympique est arrivée au Stadium, plus grande halle d’athlétisme couverte de France. L’ambiance était au rendez-vous et le marathonien qui a couru une vingtaine de marathons, Michel Bertrand, a été acclamé dans ce Stadium. Il a été le dernier relayeur à Miramas et a parcouru probablement les 200 mètres les plus importants de sa vie.

Immense foule à Aix-en-Provence

Après être arrivée à Cassis, être passée par Miramas, la flamme olympique est arrivée à Aix-en-Provence où 30 000 personnes étaient présentes pour accueillir le flambeau.

Parmi les porteurs, Nicolas Savant-Aira, le pongiste double médaillé de bronze aux jeux paralympiques. La flamme a terminé son parcours au milieu d’un bain de foule de 15 000 personnes sur le Cours Mirabeau à Aix-en-Provence. Un Cours Mirabeau comme on l’a rarement vu aussi rempli. Un millier d’élèves des Arts et Métiers de France ont défilé pour le terminus de ce segment à Aix-en-Provence, avant que la flamme ne parte à Port-Saint-Louis.

Port-Saint-Louis, double fête pour les 120 ans de la commune

Après avoir glissé sur un paddle, la flamme olympique a fait un tour de skate électrique à Port-Saint-Louis, dans les mains de Thierry Penichon, athlète régional reconnu dans le monde du nautisme et qui a consacré pas moins de 39 ans de sa vie au service du sport.

Un jour doublement spéciale pour la commune, puisqu’en plus d’accueillir la flamme olympique, la commune fête ses 120 ans. "Je crois qu’on a réuni tous les critères pour les 120 ans", déclare avec euphorie le maire, Martial Alvarez. Un autre des cinq porteurs, Alexandre Caizergues, kitesurfeur français et premier homme au monde à avoir franchi la vitesse de 100 km/h sur l'eau en étant propulsé par la force du vent. "C’est ici qu’il bat ses records du monde de vitesse, qu'il a fait ses classes et qu’il a appris à dompter le vent", précise le maire. Une journée "extraordinaire" donc pour cette commune des Bouches-du-Rhône.

Arles, la diversité à l'honneur

Après un passage à Istres et Eygalières, la flamme olympique finit sa course à Arles. Parmi les porteurs, l’une des Drag Queens les plus populaires de France, Nicky Doll. "C'est une consécration pour une Drag Queen, ça montre qu'on est acceptées par notre beau pays", déclarait-elle au micro de France 3 Provence-Alpes. Elle a été la deuxième Drag Queen, après Miss Martini à Digne-les-Bains ce samedi 11 mai, à porter la torche à travers l'hexagone.

Laurent Tillie, ancien sélectionneur de l’équipe de France de volley, faisait également partie des porteurs. Le chaudron a été allumé, sans encombre, par Stéphanie Mariage, pongiste médaillé paralympique.