Hommage à Samuel Paty : quatre mineurs placés en garde à vue pour "apologie du terrorisme" dans les Bouches-du-Rhône

Après leurs propos tenus lors de l'hommage à Samuel Paty, professeur assasiné dans les Yvelines, quatre mineurs ont été interpellés à Marseille, Miramas et Saint-Rémy-de-Provence pour "apologie du terrorisme".
Au moins quatre mineurs ont été convoqués par la police dans les Bouches-du-Rhône pour apologie du terrorisme après la minute de silence en hommage à Samuel Paty.
Au moins quatre mineurs ont été convoqués par la police dans les Bouches-du-Rhône pour apologie du terrorisme après la minute de silence en hommage à Samuel Paty. © Joël PHILIPPON / Maxppp
Plusieurs mineurs qui ont refusé de participer à la minute de silence en hommage à Samuel Paty, lundi 2 novembre, ou tenu des propos favorables au terroriste ont été placés en garde à vue en début de semaine.

A Marseille, un mineur de 14 ans est actuellement en garde à vue, une décision sur d'éventuelle poursuites judiciaires doit être prise "dans la journée", nous a confirmé le parquet de Marseille.

Selon nos informations, un mineur et ses parents ont aussi été convoqués par la police à Saint-Rémy-de-Provence. Le parquet de Tarascon confirme que "plusieurs enquêtes sont en cours" pour apologie du terrorisme à la suite de l'hommage national rendu lundi à Samuel Paty, mais il a refusé de donner davantage de détails.

Enfin, à Miramas, deux lycéens auraient eux aussi été placés en garde à vue pour la même raison.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
terrorisme faits divers police société sécurité