• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Arles : polémique autour des piscines d'été de Raphèle et Mas Thibert

La piscine gonflable installée à Mas Thibert. / © Antoine Werner France 3 Provence Alpes
La piscine gonflable installée à Mas Thibert. / © Antoine Werner France 3 Provence Alpes

Chaque été, la mairie d'Arles installe quatre piscines temporaires, gonflables, dans les villages de Raphèle, Mas Thibert, Le Sambuc et Salin-de-Giraud. Les habitants de ces quartiers dénoncent des problèmes d'hygiène et de sécurité. 

Par Annie Vergnenegre

Une piscine Zodiac en accès gratuit et surveillée pouvant accueillir 90 personnes en même temps. Sur le site de la mairie d'Arles, le dispositif d'été mis en place dans les villages de Mas Thibert, Raphèle, Le Sambuc et Salin-de-Giraud paraît une bonne idée pour permettre aux jeunes de se rafraîchir pendant les deux mois d'été. 
 

Des installations délabrées


Sur le terrain, il en va autrement. A Mas Thibert, les parents sont furieux.

C'est une piscine pour les canards, c'est pas pour les petits ça,

s'insurge un riverain. La "piscine" est en effet une pataugeoire gonflable installée près des cours de tennis. "C'est un lieu de rencontre pour tous les enfants, ils s'y donnent rendez-vous l'été, et au final il n'y a plus personne," dit une mère de famille.

Ce n'est pas possible qu'on ait une pataugeoire pour tout un village

note une autre. A l'entrée, un simple tuyau d'arrosage fait office de douche. "Regardez, même les animaux, on ne les laverait pas là-dedans avec un tuyau pareil", lance une maman passablement énervée. Raphèle n'est pas mieux loti. 
 

Grands bassins en commande


La mairie d'Arles dit être consciente du problème. Elle indique que suite à des dégradations et des problèmes de vétusté, elle a fait le choix de n'installer que des pataugeoires pour les plus petits. L'adjoint au sport précise que plusieurs grands bassins ont été commandés et toutes les analyses de l'eau effectuées sont conformes.

Reportage d'Estelle Mathieu et Antoine Werner :  

Sur le même sujet

Interview du colonel Jacques Baudot, SDIS 83

Les + Lus