Législatives 2022 : Emmanuel Taché de la Pagerie à Arles, de la haute couture à l'Assemblée

Publié le
Écrit par Sidonie Canetto avec AFP

Collaborateur de Pierre Cardin à 18 ans avant de continuer dans le monde de la haute couture puis dans l'audiovisuel auprès de Stéphane Bern, Emmanuel Taché de la Pagerie est désormais député de la 16e circonscription à Arles pour le Rassemblement national

Ce fief du Parti socialiste a basculé vers l'extrême droite ce dimanche avec l'élection du nouveau député d'Emmanuel Taché de la Pagerie. Le candidat d'extrême droite a arraché la circonscription d'Arles au camp d'Emmanuel Macron avec près de 55% des voix contre un candidat de la Nupes.

Qui est Emmanuel Taché de la Pagerie?

Né le 20 février 1975 à Montreuil (Seine-Saint-Denis), le quadragénaire, toujours tiré à quatre épingles, n'a découvert le monde politique qu'à l'orée des années 2000, comme attaché parlementaire de la député-maire UMP de Caen, Brigitte Le Brethon. Une expérience qui l'amènera à devenir le premier président de la toute nouvelle association des collaborateurs parlementaires.


Désormais contractuel dans la fonction publique territoriale, au sein du service de formation des cadres dirigeants, après avoir été directeur de la communication des communes de Beauvais (Oise) et Sannois (Val-d'Oise), le néo-député n'avait jusque là exercé qu'un seul mandat d'élu, au sein du conseil municipal de Palaiseau (Essonne), entre 1995 et 2001, après la perte de la municipalité par le Parti communiste.

Adhérent au RPR dès l'âge de 20 ans, puis à l'UMP jusqu'en 2012, Emmanuel Taché de la Pagerie a participé aux deux campagnes présidentielles de Nicolas Sarkozy: "J'avais voté pour lui comme un bon petit cheval", expliquait-il à l'AFP, quelques heures à peine avant sa victoire au second tour dans la 16e circonscription des Bouches-du-Rhône, dans un duel face au candidat socialiste de la Nouvelle union populaire écologiste et solidaire.

Mais il rejoint alors le Front National, déboussolé au sein "d'une droite en manque de conviction". Une droite qui l'avait déjà beaucoup "choqué" en 1998, lors des débats sur le Pacs, lui qui allait quelques années plus tard, en 2001, participer à la fondation de GayLib, une association militant pour les droits des LGBT, avec notamment Sébastien Chenu, devenu député RN du Nord en 2017. "Pour moi, il n'y a pas de plafond de verre", insistait encore Emmanuel Taché de la Pagerie vendredi auprès de l'AFP, "le front républicain c'est fini".

Des propos qui se sont vérifiés pour lui, dans cette circonscription longtemps détenue par Michel Vauzelle, patron socialiste de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur pendant 17 ans.