Manifestation des agriculteurs pour dire stop à “l'Agri-bashing”

Manifestation es agriculteurs arlésiens ce matin. / © Patrick Lévèque
Manifestation es agriculteurs arlésiens ce matin. / © Patrick Lévèque

Dès 8 heures ce mardi 22 octobre, les agriculteurs occupent les routes de la région en direction des préfectures et sous-préfectures. Ils se mobilisent contre la déconsidération de l'agriculture et l'agri-bashing.

Par Ludovic Moreau

Les agriculteurs se mobilisent à nouveau dans toute la France. Dès 8 heures ce mardi, ils se sont rassemblés dans de nombreux points stratégiques et vont circuler sur les routes de la région, en direction des préfectures et des sous-préfectures.

Actions à Arles et Avignon ce matin

A Avignon, les manifestants ont déchargé des troncs de cérisiers et des pneus de tracteurs. 
Action des agriculteurs du Vaucluse / © Marie-Agnès Peleran FTV
Action des agriculteurs du Vaucluse / © Marie-Agnès Peleran FTV
© Marie-Agnès Péleran FTV
© Marie-Agnès Péleran FTV
Peu de temps après, pendant qu'une délégation était reçue par le préfet, des manifestants ont allumé un feu devant les grilles du bâtiment.
Pendant qu'une délégation d'agriculteurs était reçue en préfecture, des manifestants ont allumé un feu devant les grilles du bâtiment. / © Marie-Agnès Peleran
Pendant qu'une délégation d'agriculteurs était reçue en préfecture, des manifestants ont allumé un feu devant les grilles du bâtiment. / © Marie-Agnès Peleran


A Arles, une centaine d'agriculteurs de la FDSEA13, JA13 et les vignerons coopérateurs des Bouches-du-Rhône et une cinquantaine de tracteurs bloquent actuellement la RN113. Ils se dirigent lentement vers la sous-préfecture.

À Toulon, les agriculteurs se sont donnés rendez-vous à 11 heures, devant la préfecture.

Opération escargot cet après-midi

Circulation compliquée cet après-midi, à Aix-en-Provence. Les agriculteurs ont prévu deux points de rendez-vous à 13 heures. Le premier au nord d'Aix, à Lignane et le deuxième à l'est, au niveau du rond-point du Cannet de Meyreuil (à la sortie de l'A8).

À bord des tracteurs, ils convergeront en direction de la sous-préfecture d'Aix-en-Provence, mais ils feront un arrêt au niveau de la Rotonde, pour distribuer des fruits au public.

"Agri-bashing"

"C'est un ras-le-bol général de tous les agriculteurs", explique Patrick Lévèque, président de la FDSEA13, "on est pointés du doigt en permanence alors qu'on fait énormément d'efforts pour la qualité de nos produits et respecter l'environnement".

Les agriculteurs veulent dire stop à "l'agri-bashing" dont ils s'estiment victimes. Cette mobilisation est destinée à envoyer un message au président de la République et attendent des "réponses fortes".

Suite aux attaques répétées contre les agriculteurs, ils veulent expliquer leur métier et leurs obligations, pour "ne plus avoir peur ou honte de sortir notre pulvérisateur", précise la FDSEA13.

Lutter contre la concurrence déloyale

Ils manifestent également contre la "concurrence déloyale", notamment celle des pays d'Amérique du sud et du Canada.

"Au Brésil, ils utilisent 70 produits phytosanitaires qui sont interdits en France, et au Canada c'est 40 produits phytosanitaires interdits en France", indique Patrick Lévèque, qui ajoute :

On nous demande de respecter des normes irréalisables et on importe des produits qui ne respectent pas ces normes.

Ils dénoncent aussi les "attaques de nos concitoyens". La loi sur la mise en place de zone de non-traitement par les pesticides à proximité des riverains (ZNT) oblige les paysans à l'arrachage de rangs de vignes ou d'arbres près des maisons.

"On nous demande de respecter une zone de non-traitement de 10 mètres en bordure des propriétés (pas des maisons), ça devient une zone de non-production". Le président de la FDSEA13 explique que les ZNT ont un impact particulier dans le sud de la France, où les terrains agricoles sont des petites parcelles, souvent situées en zones péri-urbaines.

Sur le même sujet

Les + Lus