CARTE. Sécheresse : l'usage de l'eau réglementé dans 17 communes des Bouches-du-Rhône

La sécheresse est déjà de retour dans les Bouches-du-Rhône. Conséquence : la préfecture a placé l'Huveaune en état "d'alerte renforcée". Dix-sept communes sont concernées par des restrictions.

Il ne pleut pas suffisamment pour remplir les nappes phréatiques, au plus bas depuis la sécheresse de l'été 2022. Le département des Bouches-du-Rhône fait face à une situation exceptionnelle pour un mois de février.

"Les signes de sécheresse s'amplifient", s'inquiète la préfecture dans un communiqué. Et les météorologues ne voient toujours pas de pluie venir dans les prochains jours. 

Les autorités ont donc placé l'Huveaune en état d'alerte renforcée. Dix-sept communes de l'Est du département, dont Aubagne, sont concernées. Elles dépendent de l'Huveaune pour leur alimentation en eau potable.

Voici les communes concernées : Auriol, Belcodène, Cadolive, La Bouilladisse, La Destrousse, Peypin, Roquevaire, Saint-Savournin, Allauch, Aubagne, Carnoux-en-Provence, Gémenos, plusieurs arrondissements de Marseille (4e, 5e, 8e, 9e, 10e, 11e, 12e et 13e arrondissements), Mimet, Plan-de-Cuques, La Penne-sur-Huveaune et Roquefort-la-Bédoule.

Arrosage et irrigation limités, lavage des véhicules interdit

Les habitants sont invités à économiser l'eau. Il est notamment interdit de laver son véhicule. Seul l'arrosage des potagers et des arbres et arbustes est permis le soir.

Du côté des collectivités, l'arrosage des terrains de foot n'est autorisé que de 19 h à 9 h. L'irrigation doit également être réduite dans le secteur agricole.

Le reste du département reste en état de vigilance. "La pluviométrie des prochaines semaines sera déterminante pour l’état des ressources, en perspective de la période estivale", pointe la préfecture.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité