Covid-19 : "Nous demandons le report de la rentrée scolaire"

A J-13 de la rentrée scolaire, un syndicat d'enseignants demande son report en raison de la circulation active du virus. Tous sont en attente d'une communication claire du Ministère de l'Education, de l'ARS et de la préfecture sur les mesures mises en place.

Illustration : le port du masque n'est pas obligatoire en classe pour les élèves.
Illustration : le port du masque n'est pas obligatoire en classe pour les élèves. © Luc Nobout / MAXPPP

Le Snuipp-FSU, syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC, affilié à la FSU, demande le report de la rentrée scolaire d'une semaine.

Le département des Bouches-du-Rhône est une "zone de circulation active du virus". Pour le moment, aucune mesure particulière n'est prévue dans les classes du territoire.

"On va vivre cette année une rentrée hors norme. Nous nous attendons à de nouvelles mesures, mais à dix jours de la rentrée, elles ne sont toujours pas arrivées. Elles ne peuvent pas s'improviser la veille pour le lendemain", indique Virginie Aklionati du Snuipp-FSU.

Tous les élèves le 3 septembre

Alors que le virus circule activement en France et plus particulièrement dans notre région, parents et enseignants se posent des questions sur le déroulé de cette rentrée scolaire qui débute le 1er septembre.

"On oblige les gens à mettre des masques dans la rue mais pas dans les établissements, certains professeurs considérés comme "vulnérables" s'inquiètent des conditions de reprises", précise Christophe Merlino, représentant FCPE13.

Si ce jour-là, l'accueil se fera par tranche en fonction des niveaux, le 3 septembre, tous les élèves seront présents .

Pour le moment "le protocole en vigueur est le dernier publié sur le site du ministère de l'éducation et aucune directive n'est encore arrivée" précise l'académie d'Aix-Marseille sur les mesures à prendre.

Au cas par cas

L'Agence Régionale de Santé précise de son coté que "pour le moment rien n'est prévu concernant la rentrée scolaire mais si des cas positifs étaient détectés dans les établissements, il pourrait y avoir des fermetures de classes et d'établissements en fonction de la sitution". Une gestion au cas par cas comme c'est le cas pour le moment dans différents établissements recevant du public et si des foyers actifs sont repérés.

"Le dernier protocole pose question"

Laurent Tramoni, du syndicat SNES-FSU est plus inquiet, comme ses collègues enseignants, il ne comprend pas pourquoi, "le ministère de l'éducation a publié il y a quelques jours, un nouveau protocole très assoupli alors que les signaux d'une reprise de l'épidémie semblent se dessiner".

Un protocole établi sans concertation avec les parents d'élèves ni les syndicats. Un rebond de l'épidemie semble se dessiner et il nous semble que ce nouveau protocole est à contre-courant de la tendance", insite un autre enseignant.

Une inquiètude partagée par les parents

Pour Clotilde, maman de deux enfants scolarisés en CE1 et CM2, "on attend des informations de l'école, on croise les doigts pour que tout se passe bien, mais les nouveaux cas positifs un peu partout, cela nous inquiète".

Le ministère de l’Education nationale a publié un  plan de continuité pédagogique pour cette rentrée, à déployer localement en fonction de l’évolution de l’épidémie. Gabriel Attal, le porte-parole du gouverenement en visite ce lundi 17 août 2020 à Marseille. Il est revenu sur certains points relatifs à la rentrée.

"Il y a un protocole sanitaire qui a été défini. Il prévoit trois scénarios, en fonction de la circulation de l'épidémie. Ce protocole va des simples mesure barrières à la fermeture d'établissements concernées par des cas", précise Gabriel Attal. 

Jean -Michel Blanquer doit faire une allocution le 26 août prochain au sujet de la rentrée scolaire précise le porte-parole.

"On va tous apprendre devant notre télévision ce qu'il va falloir faire, ce n'est pas sérieux, si proche de la rentrée", déplore Christophe Merlino, responsable de la FCPE13.

Contactée, la Ville de Marseille n'a pas encore répondu à nos sollicitations à ce sujet et sur les mesures mises en place à la rentrée. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rentrée scolaire éducation société coronavirus/covid-19 santé