Deux candidats des Bouches-du-Rhône en finale du championnat de France de barbe

Bicolore, bouclée, raide, sculptée... c'est eux qui l'ont faîte / © Championnat de France de barbe
Bicolore, bouclée, raide, sculptée... c'est eux qui l'ont faîte / © Championnat de France de barbe

Le 22 juin 2019, barbus et moustachus afficheront leur plus beau poil pour le championnat de France de barbe. Entre mode et tradition, ces hommes revendiquent une certaine forme de rebellion et une remarquable créativité dans le domaine de la pilosité.

Par Nathalie Deumier

Le 22 juin, 86 hommes s’affronteront à coup de barbe. Ils sont poilus du menton, aiment prendre la pause, affichant de préférence un air rebelle. En lisse pour le championnat de France de barbe, ils entrent forcément dans l’une de ces catégories :

- Barbe naturelle de + de 20 cm
- Barbe naturelle de – de 20 cm
- Barbe Garibaldi
- Barbe Verdi
- Barbe freestyle
- Moustache
 
A chaque forme de tête une forme de barbe / © Real Men Real Style
A chaque forme de tête une forme de barbe / © Real Men Real Style
Un gagnant sera désigné dans chaque catégorie. 

C'est la troisième édition de ce championnat de France. Les 86 candidats ont été sélectionnés parmi 301 hommes, pour leur caractère, la densité, la couleur ou l’allure étonnante de leur "attribut". 

Les finalistes sont issus de douze régions françaises. Deux candidats vivent en Provence-Alpes, deux autres dans les Alpes-Maritimes. 

Le candidat Georges Fritz doit sa barbe à sa femme

Georges Fritz, habitant du Plan d'Orgon, dans les Bouches-du-Rhône, nous a parlé de cette barbe qui a commencé à pousser en 2017. Sa femme a immédiatement troqué son surnom "homme de cromagnon" contre "homme de cromignon"... Il y a quelques mois, Madame se lasse du look cromignon et demande à son mari de se raser. Celui-ci s'empresse de s'inscrire au championnat de France de barbe, est sélectionné et dit à sa belle "Je ne peux plus la raser, je suis selectionné pour la finale..."
Georges Fritz, candidat "barbe bio" / © Georges Fritz
Georges Fritz, candidat "barbe bio" / © Georges Fritz

Une barbe bio 

George Fritz n'avait jamais porté la barbe et la laisse s'épanouir naturellement. Elle n'a pas été confiée au rasoir du barbier et affiche son allure tricolore : gris-blanc-noir. Georges aime sa barbe et l'appelle "barbe bio", parce qu'elle est naturelle.
 
© Championnat de France de barbe
© Championnat de France de barbe

Le poil flatteur

Tous ces hommes symboles du charme discret de la pilosité se retrouveront pour la finale du championnat de France à La Fabrique Evénementielle de Paris, le samedi 22 juin.

Si vous voulez vous inscrire, c'est trop tard. Pour vous informer c'est ici.
 

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus