Fleurs culinaires, flamenco et distillerie : à la découverte du Aubagne de Nicole Ferroni

La comédienne a accepté de dévoiler pour "Mon Côté Sud" les secrets de la ville où elle aime passer du temps pour se ressourcer entre deux spectacles engagés.

Elle sait manier l'humour avec talent. L'humoriste Nicole Ferroni partage sa vie entre la capitale pour ses spectacles et sa Provence natale où elle aime venir se ressourcer. Pour "Mon Côté Sud", elle a décidé de dévoiler les secrets de sa ville de coeur : Aubagne.

C’est à l’âge de 7 ans que Nicole Ferroni pose ses valises dans la ville de Marcel Pagnol. Une ville qu'elle a arpentée pendant sa jeunesse et où elle a exercé son premier métier, celui d'enseignante. 

Aujourd'hui, même si sa carrière professionnelle la contraint à se déplacer régulièrement à Paris, Nicole Ferroni a choisi de garder un pied-à-terre à Aubagne et s’y rend le plus souvent possible.

Les fleurs, de la cueillette à l’assiette

L’association Bigoud’ a développé un concept écologique, économique et surtout gourmand : cueillir des fleurs sauvages et apprendre à les déguster. Une nouvelle façon de cuisiner que de nombreux restaurants ont adopté puisque Bigoud’ livre aujourd’hui près d’une trentaine d’établissements en région marseillaise.

Munie de son panier rempli et bien fleuri, Nicole Ferroni rejoint le chef Pierre-André Aubert, un ami de lycée. Il est le premier à avoir créé un restaurant solaire où l’énergie solaire est utilisée à 100% pour la cuisson des plats. En sa compagnie, l’humoriste va apprendre à incorporer les fleurs à un plat.

Le flamenco dans la peau

Nicole Ferroni quitte très peu Aubagne, sauf quand il s’agit d’aller danser ! Le flamenco est l’un des loisirs qu’elle pratique à Marseille. C’est sous l’égide de Maria Perez, professeure réputée et pionnière de la danse andalouse dans le sud de la France, qu’elle l’exerce.

Une fois n’est pas coutume, Nicole Ferroni nous emmène au festival Flamenco Azul, où elle ne se retrouvera pas sur le devant de la scène, mais auprès du public...

Quand Ferroni rime avec distillerie

Même si Nicole Ferroni a de nombreuses cordes à son arc, ce n’est pas elle, mais son frère, Guillaume Ferroni, qui possède une distillerie. Au cœur du château des Creissauds, Guillaume fabrique du rhum, du gin ou encore du pastis à partir de recettes ancestrales pouvant dater du XVIIIᵉ siècle.

Dans la maison Ferroni, la créativité et l’innovation sont de mise. Guillaume invite donc sa sœur à créer son propre breuvage : « le pastis de Nicole ».

L’Aubagne de Nicole, famille et nature comprises

Vivante et dynamique, la ville d’Aubagne permet aussi de trouver calme et tranquillité. En s’éloignant un peu, on tombe vite sur les collines provençales et notamment sur le Massif de la Sainte-Baume.

Ici, Nicole Ferroni aime s’y promener seule ou accompagnée de ses amis comme Térésa Tigrato, créatrice du festival Festi'mômes. Chaque année, ce festival réunit clowns et acrobates venus du monde entier, pour des spectacles de rue conviviaux et pour toute la famille. Nicole est fière d’en être la marraine !

Mon Côté Sud avec Nicole Ferroni
Production exécutive 13 prods

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité