La Ciotat : Sea Shepherd traque les filets fantômes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ghislaine Milliet .

L'association Sea Shepherd combat les mauvaises pratiques de pêche sur toute la planète. Depuis cet été, elle traque les filets perdus ou abandonnés dans les eaux marseillaises. L'impact de ces filets sur les fonds marins est ravageur pour la faune et la flore.

L'association internationale Sea Shepherd est dans les eaux marseillaises depuis cet été pour la seconde édition de sa campagne "Mare Nostrum",  destinée à récupérer divers déchets en Méditerranée mais principalement des filets et engins de pêche fantômes.

Une quinzaine de bénévoles ont réussi à récupérer des centaines de mètres de filets dérivants, abandonnés ou perdus dans des tempêtes par les pêcheurs.

Ces filets oubliés tapissent les fonds et provoquent des ravages dans la faune et la flore marine. 



Un filet de 500 m dans le parc national des calanques

Selon un rapport de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et du Programme des Nations-Unies pour l'environnement (PNUE), ces équipements abandonnés prennent de l'ampleur "à cause de l'augmentation des opérations de pêche et de l'introduction d'équipements de pêche durables faits à partir de matières synthétiques résistantes".

L'année dernière, le travail des bénévoles de Sea Shepherd avait permis de récupérer 4 kilomètres de filets pêchants perdus ou abandonnés en mer, principalement au large de Marseille et en Corse.

Lors de cette seconde édition de la campagne, un filet de 500 m a été récupéré dans les eaux du parc national des calanques.  

La campagne a démarré le 15 Août à Marseille et se poursuivra en Corse et en Grèce au cours des deux prochains mois.

L'association Sea Shepherd traque les mauvaises pratiques de pêche dans les mers et océans. Cette semaine, elle est à Marseille pour les filets dérivants ©France 3 Provence






Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité