Un Comité Central d'Entreprise s'est tenu ce matin à Marignane au cours duquel la direction d'Airbus Helicopters a annoncé la suppression de 582 emplois mais sans licenciement sec. Prudents, les syndicats attendent maintenant l'ouverture des négociations pour en déterminer les modalités.



Cette annonce est une demi-surprise pour les salariés du site de Marignane. Le bruit courait déjà depuis plusieurs mois mais l'annulation par la Pologne d'une commande de 50 hélicoptères militaires pour 3 milliards d'euros était venue ces derniers jours renforcer les inquiétudes.

Les représentants syndicaux s'étaient préparés au chiffre de 400 suppressions...  Là, avec presque deux-cents de plus, c'est un peu la douche froide du côté de l'étang de Berre.

Satisfaits néanmoins d'avoir évité tout licenciement sec, FO, la CFDT et la CFE-CGC Aéronautique, Espace et Défense ont désormais une priorité : obtenir des conditions de départ qui soient les meilleures possibles pour les salariés concernés.

Les négociations devraient débuter d'ici quelques jours et durer jusqu'en janvier 2017.

Le reportage de Jean-Louis Boudart et Alban Poitevin :

 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité