4 questions sur le nouveau métro de Marseille

Sans conducteur, climatisées... les Marseillais vont découvrir les nouvelles rames du métro qui seront mises en service à partir de 2024.

Le futur métro de Marseille, fabriqué dans les ateliers d'Alstom à Valenciennes, est dans la nuit à Marseille. Présentation en grande pompe ce vendredi 28 juillet en présence de la présidente de la Métropole AMP Martine Vassal et de la sécrétaire d'Etat à la ville, Sabrina Agresti-Roubache. France 3 Provence-Alpes répond à quatre questions sur ces rames de nouvelle génération.

Qu'est-ce qui change ? 

Le nouveau métro marseillais sera automatique et sans conducteur, et, dès sa mise en service, climatisé et accessible aux personnes à mobilité réduite depuis le quai. 

"Ce sont des rames rames "boa", c'est-à-dire traversantes, quand on est à une extrémité de la rame on voit l'autre extrêmité, c'est beaucoup plus sécurisant",  explique Olivier Baril, directeur général du site d'Alstom à Valenciennes, à nos journalistes Mélanie Frey et Xavier Schuffenecker. 

Ces rames sont aussi connectées à la wifi et consomment 30 % d'énergie en moins pour une fréquence accrue, un métro toutes les 90 secondes. 

Ce nouveau métro sera accessible aux personnes à mobilité réduite. Grâce à son architecture ouverte, ses larges couloirs ou encore sa rampe d'accès, elles "pourront facilement accéder aux véhicules et voyager en toute sérénité".

À l’horizon 2025, six stations seront accessibles aux personnes en situation de handicap, le Vieux-Port, La Rose, Timone, Jules Guesde, Rond-Point du Prado et Saint-Charles.

Quand sera-t-il en service ? 

Les phases d'essai et de rodage entamées à la fin de l'année vont se poursuivre l'an prochain. "A partir de septembre, les rames qui viennent d'arriver vont tourner la nuit, lorsque le métro est fermé pour faire des tests", explique la présidente de la métropole Martine Vassal. 

Le remplassement des 36 anciennes rames, mises en services il y a 45 ans, par les 38 nouvelles rames de 4 voitures chacune, se fera progressivement. La production va prendre deux ans. Il faut une semaine pour livrer une rame en convoi exceptionnel.

Fin 2024, 17 nouvelles rames rouleront sur la ligne 2 du métro qui sera progressivement automatisé. "Dans un premier temps, il y aura un conducteur et ensuite quand tous les panneaux de sécurité seront installés, il sera complètement automatique", annonce Martine Vassal. Fin juillet 2027, le nouveau métro sera également en service sur la ligne M1.

Qui est son designer ? 

L'aménagement intérieur et l'habillage extérieur ont été conçus par le designer marseillais, Ora-ïto, qui a également travaillé sur le futur tramway de Nice.

Selon la Ville, "le design du nouveau métro est axé sur la lumière de Marseille, ville chaleureuse baignée par le soleil et la Méditerranée". À l'intérieur, les usagers pourront observer des rames aux "tons chauds et naturels". À l'extérieur, les métros seront décorés "d'un jeu de liserés bleus".

Un designer sonore, Fabien Bourdier, a également créé des sonorités spéciales pour les voyageurs, "inspirées des différents paysages emblématiques de Marseille".

Combien il coûte ?

Le coût de ce nouveau métro, construit par Alstom, est de 580 millions d'euros, dont 11 millions d'euros accordés par le gouvernement.

Ce projet s'inscrit dans les 15 projets du plan Marseille en Grand. L'objectif est d'avoir un "équipement plus adapté aux impératifs de qualité de service pour les 320 000 voyageurs qui l’utilisent quotidiennement", d'après la mairie de Marseille.

L'objectif est d'augmenter la fréquence des rotations. La sécurité sera aussi améliorée, puisque des façades de quai automatiques seront installées, supprimant le "risque de chute des voyageurs sur la voie et l'intrusion dans les tunnels". Enfin, ces nouvelles rames consommeront moins d'énergies grâce au "freinage électrique jusqu’à 0 km/h, à l’éclairage LED et à d’autres optimisations".

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité