Arrivée de la flamme olympique : trois avions Rafale voleront au-dessus de Marseille en permanence les 8 et 9 mai

Plus sur le thème : Plus sur le thème :

Le 8 mai, la flamme olympique arrivera sur la terre marseillaise. Pour assurer la sécurité, un important dispositif est déployé. Le préfet de police et le directeur interdépartemental de la police nationale (DIPN).ont commenté ces mesures ce lundi.

Deux jours avant l’arrivée de la flamme olympique à Marseille, le préfet de police ainsi que le directeur de la DDSP ont briefé lundi 6 mai leurs équipes sur le dispositif mis en place pour assurer la sécurité de cet évènement historique, dans une salle du cinéma Pathé de la Joliette. Au sol et dans les airs, une "bulle de sécurité" sera mise en place sur l’ensemble de la ville et les environs.

"C'est un événement exceptionnel avec un dispositif exceptionnel"

Un avion Awacs de surveillance aérienne sera mobilisé comme trois Rafale qui seront en vol en permanence au-dessus de la cité phocéenne, ainsi que des hélicoptères, pour prendre en compte la menace aérienne. Un dispositif anti-drone très robuste est également prévu, sous l’autorité de l’armée de l’air.

Gérald Darmanin l’avait annoncé le 26 avril dernier lorsqu’il avait fait le point sur les différentes mesures de sécurité mises en place le 8 mai prochain, près de 6 000 membres des forces de l’ordre seront déployés. Soit 1 500 officiers de plus que pour la venue du Pape, en septembre dernier. "C'est un événement exceptionnel avec un dispositif exceptionnel, déclare Cédric Esson, directeur interdépartemental de la police nationale (DIPN).

C'est inédit pour la police nationale de mobiliser autant de personnels sur un seul jour, au même endroit.

Cédric Esson, directeur interdépartemental de la police nationale (DIPN)

à France 3 Provence-Alpes

Toutes les compétences et les talents de la police nationale sont mobilisés pour cet événement, en coopération avec gendarmes parfaitement intégrés dans le dispositif".

Un dispositif qui "montre l'enjeu" et "la pression que l’on a pour réussir cet événement majeur qui va colorer le début des Jeux Olympiques, poursuit-il. Nous sommes en capacité de garantir la sécurité maximale à l’ensemble de la population locale, mais aussi à tous visiteurs qui viendront sur le Vieux-Port suivre la retransmission de l'événement". 

Menace terroriste prise en compte

Le ministre de l'Intérieur avait annoncé u"périmètre anti-terroriste autour du Vieux-Port", avec la mise en place d'un "criblage" des personnes, avec palpations et le déminage des 4000 bateaux du Vieux-Port notamment à l'aide de 80 chiens anti-explosifs. 

Si Gérald Darminin affirmait, lors de sa prise de parole, qu'il n'y avait pas "de menace caractérisée qui touche les Jeux olympiques et paralympiques", la première menace à laquelle les autorités devront faire face, est bien celle du terrorisme, indique le préfet de police, Pierre-Édouard Colliex. "On est en période vigipirate renforcée donc c'est une menace qui pèse sur l’événement et que l’on a parfaitement pris en compte et intégrée dans notre dispositif. On surveille particulièrement ce risque", détaille le DIPN. Il met un point d'honneur à participer à l'événement :  "Venez faire la fête, elle sera belle". 150 000 personnes sont attendues le 8 mai pour accueillir la flamme olympique.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité