"Si le vent souffle trop fort…" : la flamme olympique et le Belem pourront-ils entrer dans le Vieux-Port de Marseille ?

Le majestueux Belem accostera sur le Vieux-Port de Marseille le 8 mai, la flamme olympique à son bord. Enfin, si la météo, notamment le mistral, veut bien, parole de marin.

Le Belem est souvent décrit comme un des plus beaux navires du monde. La flamme olympique est couvée comme un feu sacré. Tous deux sont attendus avec une ferveur teintée d'organisation millimitrée le 8 mai, à Marseille. Ce sera beau, festif et émouvant, nous promet l'organisation."Mais le Belem ne pourra pas entrer dans le Vieux-Port si le vent souffle trop fort," tempère un marin. Alors, le mistral peut-il gâcher la fête ?

Un problème au-delà de 25 noeuds

On ne rigole pas avec le mistral à Marseille. Encore moins pour l'arrivée de la flamme olympique. Paul Marquis, météorologue indépendant, a un contrat avec la mairie de Marseille pour assurer le suivi météorologique de cet événement. Il travaille donc attentivement sur les prévisions du 8 mai. "Si les rafales de vent dépassent 30 nœuds, c'est-à-dire 50 km/heure, cela posera problème", décrit Paul Marquis.

Du côté de la Préfecture maritime, responsable de l'activité dans la rade et donc de la parade de 1000 bateaux qui accompagnera le Belem, les règles sont claires :

  • À 20 nœuds de vent constant (36 km/h) : la parade sera amoindrie
  • Entre 20 et 25 nœuds : seule la revue des bateaux de tradition sera maintenue (une trentaine de bateaux)
  • Au-delà de 25 nœuds (46 km/h) : la décision d'annuler pourrait être prise

Quant à ce que le Belem se faufile dans le Vieux-Port, cela pourrait aussi être compromis. "Le navire est tellement grand que la surface exposée au vent est forte, trop forte, même avec les voiles pliées. explique Henri Escojido, président de la Société Nautique de Marseille.

En cas de mistral, le vent viendra de travers. Le navire prendra trop de vitesse et deviendra incontrôlable.

Henri Escojido, président de la Société Nautique de Marseille

à France 3 Provence-Alpes

"À partir de 25 nœuds, le Belem n'entrera pas dans le Vieux-Port", assure-t-il. Un scénario probable ? "Les prévisions ne vont pas dans ce sens", précise Paul Marquis, qui table sur du soleil, 12 degrés le matin, 22 l'après-midi et un mistral modéré. 

"Tout est prévu"

Pour assurer la manoeuvre, le capitaine du Belem ne sera pas seul aux commandes. Un pilote marseillais le rejoindra pour le conseiller. Ces pilotes connaissent parfaitement la baie et les ports de Marseille, ils se chargent des entrées et des sorties des navires toute la journée."On ne fait pas entrer un bateau dans le port contre l'avis du pilote, précise Henri Escojido, le système est parfaitement cadré depuis la nuit des temps."

Le pilote qui montera à bord du Belem s'appelle Pierre Bonnard et dirige le service du pilotage du syndicat professionnel des pilotes. "Tout est prévu pour que la flamme arrive jusqu'au quai de la fraternité. Dans tous les cas. 

Les différents scénarios ont été étudiés pendant un an avec la Préfecture maritime et l'organisation, Paris 2024.

Pierre Bonnard, pilote qui aidera la Belem à entrer dans le Vieux-Port

à France 3 Provence-Alpes

Quatre jours avant l'événement, la météo est observée avec attention, même si l'échéance est encore lointaine, pour faire vivre cet "événement important et populaire". Même l'absence totale de vent. D'après les prévisions de Météo France datant du vendredi 2 mai, il devrait y avoir en moyenne 35km/h de vent à Marseille ce 8 mai, avec des rafales à 45km/h. 

A bord du Belem, Houari Belkhouane est serein, comme le reste de l'équipage. "On verra bien, selon la météo. S'il le faut, on tournera en rond dans la baie de Marseille jusqu'à ce que les conditions nous permettent d'entrer dans le port". Si la rigueur des terriens égale la sagesse des marins, la flamme olympique arrivera à bon port avec la fête qu'on lui prépare.       

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité