Cancer : Grand Corps Malade et le street artiste Philippe Echaroux créent une œuvre unique au profit de l'association Sourire à la Vie

Publié le

Le chanteur Grand Corps Malade et le street artiste marseillais Philippe Echaroux associent leurs talents dans une œuvre unique qui sera vendue aux enchères ce jeudi soir. Les bénéfices seront reversés à l'association qui aide les enfants atteints d'un cancer, Sourire à la Vie.

Tout savoir sur la course Marseille-Cassis : Course Marseille-Cassis 2022

L'oeuvre créée spécialement pour l'occasion par le chanteur Grand Corps Malade et le street artiste marseillais Philippe Echaroux sera mise aux enchères, ce jeudi soir, lors d'un gala privé sur l'île des Embiez, dans le Var. Les bénéfices iront à l'association marseillaise Sourire à la Vie, qui accompagne les enfants atteints d'un cancer. 

"L'idée est de mixer nos arts. Lui, c'est audio. Moi, c'est visuel", explique l'artiste et photographe Philippe Echaroux.

Une phrase tirée de la chanson "Rencontres" de Grand Corps Malade est inscrite sur un rocher : "Le monde appartient à ceux qui rêvent trop." "C'est important, le rêve et ça va bien au feeling de cette association", affirme le chanteur dans une vidéo de présentation.

Par un jeu de lumière, Philippe Echaroux a capturé l'instant. Il en a fait une photographie en tirage unique.

Le street artiste est à l'initiative de cette collaboration artistique. "Cela fait six mois - un an qu'on parle de ce projet. Il fallait trouver le lieu, affiner l'idée et que ça résonne pour tout le monde", précise-t-il.

Egayer le quotidien des enfants malades de cancer

Les deux artistes soutiennent depuis quelques années l'association Sourire à la Vie. "C'est une association dont j'ai la fierté d'être le parrain, qui accompagne au quotidien des enfants atteints de cancer. C'est une association extraordinaire qui fait un travail colossal", souligne Grand Corps Malade.

"Ce sont deux soutiens incroyables, cela va de soi de les voir se réunir. Nous sommes fiers de proposer leur œuvre exclusive", déclare Morgane Harlé, responsable communication de l'organisme caritatif.

Cette photographie sera mise aux enchères ce jeudi soir. L'association et les artistes espèrent une somme à cinq chiffres. L'argent récolté servira à ouvrir de nouvelles antennes de l'association, notamment à Nantes et Toulouse. Davantage d'enfants pourront, ainsi, être accueillis.

On essaye de réduire les séquelles de leur traitement, tout en préservant l'enfant.

Morgane Harlé, Sourire à la Vie

L'association, crée en 2006, accompagne 350 enfants malades par an, dont 250 à l'hôpital de la Timone, à Marseille. Tous ont des cancers et sont en cours de traitement. Sourire à la Vie propose tous les soins spécifiques à la maladie, notamment de la rééducation ou de l'ostéopathie.

"On accompagne l'enfant pendant son parcours de soin. On essaye de réduire les séquelles de leur traitement, tout en préservant l'enfant, dans un cadre médicalisé et sécuritaire, explique Morgane Harlé. Ce suivi permet de développer son envie de grandir en tant qu'enfant et de se battre."

Parallèlement aux soins, les bénévoles proposent aux enfants des activités physiques dans une salle de sport ou à l'extérieur, afin qu'ils puissent rester en forme. Jeux de société, soirées à thème ou encore de l'aide aux devoirs font aussi partie du programme.

Régulièrement, des expéditions sont organisées. Chaque année, les enfants effectuent une traversée en catamaran, partant de Marseille pour atteindre la Corse. Le 10 octobre, un petit groupe partira en Polynésie française et rencontrera les enfants accompagnés par Sourire à la Vie là-bas.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité