• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Collision mortelle à Millas (Pyrénées-Orientales) : l'enquête est confiée au parquet de Marseille

© RAYMOND ROIG / AFP
© RAYMOND ROIG / AFP

L'accident entre un car scolaire et un train régional s'est produit jeudi sur un passage à niveau. Le bilan est de cinq morts et quinze blessés. Le parquet de Marseille s'est saisi de l'enquête via son pôle spécialisé dans les accidents collectifs. 

Par Eline Erzilbengoa avec AFP

"Après analyse des circonstances de l'accident et en accord avec le parquet de Perpignan, le pôle accident collectif du parquet de Marseille se saisit de cet accident" a déclaré à l'AFP le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux

"Deux magistrats sont sur place pour conduire les investigations", a-t-il ajouté. Une enquête pour "homicides et blessures involontaires" a été ouverte. 

Jeudi 14 décembre, aux alentours de 16h, un car de ramassage scolaire, avec à son bord une vingtaine d'enfants du collège Christian-Bourquin, à Millas (près de Perpignan) traverse un passage à niveau, lorsqu'un train TER entre en collision avec lui. Cinq enfants sont décédés. Quinze autres élèves, âgés de 11 à 17 ans, ont été blessés dans l'accident, ainsi que la conductrice du bus et trois personnes dans le train.

Défaillance technique du passage à niveau ou erreur humaine ?


Le passage à niveau était doté d'une signalisation automatique et de deux barrières selon la SNCF. Mais ces barrières étaient-elles levées ?  À ce stade de l'enquête, les témoignages sont contradictoires. La SNCF a indiqué que "selon des témoins, le passage à niveau a fonctionné normalement".

A contrario, selon les informations de France 3 Languedoc-Roussillon, la conductrice hospitalisée a affirmé que "rien ne l'empêchait de passer". 



A lire aussi

Sur le même sujet

Dr Nathalie Tieulié ( 06 )

Les + Lus