Accident de bus à Millas : “la conductrice m'a dit que rien ne l'empêchait de passer”

Le siège de l'entreprise de transport Faur à Toulouse. / © F3 Occitanie
Le siège de l'entreprise de transport Faur à Toulouse. / © F3 Occitanie

Exclusif. Très grièvement blessée, la conductrice du bus accidenté à Millas, reste hospitalisée. Selon son patron, qui était à son chevet jeudi soir, la femme de 48 ans dit que rien ne l’empêchait de passer.

Par Stéphanie Bousquet et Delphine Gérard

Ce matin sur le site de l’entreprise toulousaine de transport Faur, les salariés sont sous le choc. La conductrice de 48 ans du bus dans l’accident de Millas est toujours hospitalisée à Perpignan. Très grièvement blessée, ce vendredi matin, elle n’avait toujours pas été entendue par les enquêteurs, mais ses employeurs et ses collègues lui apportent tout leur soutien.

« J’ai pu la voir hier soir à l’hôpital, elle était en état de choc », nous explique Lilian Faur, patron de l’entreprise du même nom, l’un des tous premiers à lui avoir parlé hier soir. Les traits tirés, la mine grave, très affecté par cet accident, ce patron de cette entreprise de transport qui possède une flotte de 80 bus scolaires, poursuit : « Ces enfants, elle les connaissait bien, elle est très choquée, elle préparait même Noël pour eux et comptait décorer son bus ».

"Elle m'a dit que rien ne l'empêchait de passer"

« J’ai pu parler de l’accident avec elle», témoigne Lilian Faur. « Elle m’a dit que rien n’interdisait de passer, qu’elle s’est engagée sur le passage à niveau normalement quand tout à coup le bus a été violemment percuté. Ensuite c’est le trou noir, elle ne se souvient de plus rien et se réveille à l’hôpital». Et ce patron de préciser : « Elle me dit qu’elle n’a eu aucun malaise, aucune panne du véhicule. ».

Le témoignage du frère de Lilian Faur, Christian patron des transports Faur à Perpignan

Le frère de Lilian Faur a exprimé le même témoignage devant la presse à Perpignan.
Millas : le témoignage du patron de la conductrice
Christian Faur patron des transports Faur à Perpignan relaie le témoignage de la conductrice : les barrières étaiet levées, le passage était libre. - France 3 pays catalan - Marc Tamon


En état de choc, cette conductrice souffre de multiples contusions et d’une fracture au sternum. Son témoignage est très attendu, il reste à être confirmé devant les enquêteurs. Si ces propos sont avérés, ils viennent rejoindre ceux de certains témoins qui attesteraient que les barrières étaient bien ouvertes au moment du passage du bus.  Ce vendredi après-midi le bilan de cette collision entre un train et un bus s’est alourdi, au moins 5 enfants sont morts dans ce dramatique accident.


A lire aussi

Sur le même sujet

Conférence des territoires : Interview exclusive d'Edouard Philippe à France 3 Occitanie

Près de chez vous

Les + Lus