Coronavirus : le laboratoire départemental d’analyses des Bouches-du-Rhône renforce les tests de dépistage

Illustration. Le laboratoire départemental d’analyses des Bouches-du-Rhône renforce les tests de dépistage de Covid 19 pour les soignants, sur le mode drive. / © Fabien Cottereau / MaxPPP
Illustration. Le laboratoire départemental d’analyses des Bouches-du-Rhône renforce les tests de dépistage de Covid 19 pour les soignants, sur le mode drive. / © Fabien Cottereau / MaxPPP

A partir du 6 avril, le laboratoire départemental d’analyses des Bouches-du-Rhône (LDA 13) va réaliser des tests de Covid 19 dits "PCR", à destination des soignants. Une première en France pour un laboratoire public, annonce le Département.

Par Grégoire Bézie

Les équipes du LDA 13 vont réaliser à partir de lundi ces types de dépistages "indispensables pour limiter la propagation du Covid 19", indique le département des Bouches-du-Rhône dans un communiqué.

Les prélèvements se font sur rendez-vous et sont réservés aux personnels soignants présentant des signes cliniques évoquant le Covid-19, ainsi qu’aux personnels des Ehpad, des Maisons d’enfants à caractère social (MECS) et  des foyers des soins à domicile.

Situé à Château-Gombert (Marseille, 13ème), le laboratoire départemental d’analyses des Bouches-du-Rhône est le plus grand laboratoire public du sud de la France, seul à disposer d’une activité en biologie médicale.

Les tests PCR, permettent de dire si un malade est infecté, au moment où on les réalise. Basés sur une analyse génétique, ils nécessitent un prélèvement en introduisant profondément un écouvillon dans le nez du patient. Le résultat tombe en quelques heures.

Ces tests sont classiquement réalisés par les laboratoires privés, ou à l'IHU Méditerranée Infection de Marseille. Mais c'est la première fois qu'un laboratoire public se donne les moyens de les réaliser. En plus d’être coûteux, la qualité du prélèvement est essentielle dans l'analyse du résultat.

Jusqu'alors, des agents volontaires du LDA 13 assuraient un pont de transport des échantillons, entre l’hôpital Nord et les laboratoires de l'IHU

200.000 euros pour des réactifs

Si les machines de tests étaient déjà en possession du LDA13, le Département a dû trouver des réactifs PCR, éléments révélateurs du Covid 19.

Une commande de 200.000 euros a été réalisée et d’autres sont en cours, précise Isabelle Martel, directrice du LDA 13. "Ces réactifs sont arrivés en fin de semaine et seront donc disponibles dès lundi".

"Le laboratoire a réussi à mobiliser ses quatre plateaux techniques de biologie moléculaire habituellement dévolus à d’autres analyses, à préparer ses deux salles de confinement et à constituer ses équipes de biologistes et de techniciens afin d’assurer une rotation de tests".

Désormais, les analyses vont pouvoir être réalisées directement, sur le mode du drive, sans que la personne testée ne sorte de son véhicule.

Les prélèvements arriveront de deux centres de dépistage à Marseille, dans les 8e et 2e arrondissements. Ils seront acheminés deux fois par jour. Le premier centre a ouvert le lundi 30 mars (8e arr.), le second centre (2e arr.) doit être mis en place lundi.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus