Covid 19 : la police met fin à plusieurs soirées clandestines à Marseille et dresse 72 verbalisations

Dans la nuit de jeudi à vendredi, la police a mis fin à plusieurs fêtes clandestines organisées dans le 5e et le 13e arrondissement de la ville. La préfecture de police annonce que 72 verbalisations ont été dressées pour non-respect du confinement et non-port du masque.

Une soirée clandestine organisée à Marseille début décembre 2020.
Une soirée clandestine organisée à Marseille début décembre 2020. © France Télévisions

"Il n'y a aucune tolérance pour ce genre de choses." La nouvelle préfète de police, Frédérique Camilleri, avait annoncé, lors de sa prise de fonction en débute de semaine, la couleur face aux soirées clandestines organisées en pleine épidémie de Covid-19. Résultat : 72 procès-verbaux ont été dressés dans la nuit du jeudi 17 au vendredi 18 décembre à Marseille dans le 13e et 5e arrondissement de la ville à des fêtards.

>> ENQUETE FRANCE 3. Confinement : on a infiltré une soirée clandestine qui a rassemblé près de 300 personnes à Marseille

Dans le détail, 36 personnes ont reçu des amendes concernant le non-respect du couvre-feu et le non-port du masque. La soirée illégale dans le 13e était organisée dans un établissement recevant du public (ERP).

Les forces de l'ordre ont mis fin à cette soirée ainsi que plusieurs fêtes étudiantes dans des domiciles privés du 5e arrondissement de Marseille. Les organisateurs de ces soirées sont toujours en cours d'identification. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers covid-19 santé société police à marseille sécurité police