Covid : le plan blanc déclenché dans tous les hôpitaux de la région Paca

Publié le Mis à jour le
Écrit par Louise Beliaeff
Visite d'Emmanuel Macron à la Timone le 2 septembre.
Visite d'Emmanuel Macron à la Timone le 2 septembre. © TOMASELLI ANTOINE / MAXPPP

Face à l'afflux de malades et à la dégradation de tous les indicateurs épidémiques, le niveau 2 du plan blanc a été déclenché ce mardi 7 décembre dans les hôpitaux publics et privés de la région Paca. A la Timone à Marseille, il ne reste qu'un lit Covid en réanimation.

Le taux d'incidence a dépassé les 600 cas pour 100.000 habitants dans les Bouches-du-Rhône et le nombre de patients pris en charge dans les hôpitaux ne fait qu'augmenter.

Au niveau régional, le taux d'incidence est supérieur à 420 pour 100.000 habitants et le taux de positivité, supérieur à 6,5%. 

Face à ces conséquences de la 5e vague de l'épidémie de Covid-19, l'ARS Paca a déclenché le plan blanc dans tous les hôpitaux de la région. Comme à l'AP-HM :

"L’impact de ces nouvelles contaminations est désormais très significatif sur les services d’hospitalisation et les réanimations.(...) Lundi 6 décembre 2021, 140 malades sont hospitalisés dont 36 en réanimation", déclare François Crémieux, directeur Général de l'AP-HM.

"Compte-tenu de la situation, nous remontons donc notre niveau de vigilance et déclenchons le niveau 2 du plan blanc afin de préparer au mieux l’AP-HM à faire face à l’augmentation prévue du nombre de malades COVID à Marseille".

Au service réanimation de la Timone, il ne reste qu'un lit Covid. "Nous assistons à une accélération du nombre d'admissions plus importante que celle que nous avait prédit l'institut Pasteur", témoigne Lionel Velly, chef du service anesthésie réanimation à La Timone. "Cela met en grande tension nos structures".

Appel aux volontaires

Inscrit dans la loi depuis 2004, le plan blanc est un plan spécifique d'urgence sanitaire et de crise pour planifier la mise en œuvre rapide et rationnelle des moyens indispensables en cas d'afflux de victimes dans un établissement hospitalier, rappelle l'ARS. 

Il permet de mobiliser les établissements de santé, les professionnels, les moyens matériels et logistiques et adapter l'activité médicale de l'établissement. 

L'ARS lance un appel à tous les professionnels de santé volontaires (étudiants, retraités, libéraux, salariés…) de la région Paca pour venir en soutien des équipes soignantes à l'hôpital.

Les interventions non-urgentes peuvent être déprogrammées mais ce n'est pas le cas pour l'instant dans la région, comme le regrette Lionel Velly à La Timone : "sans déprogrammation, et malgré le plan blanc, on va manquer de personnels".

Il va y avoir une nécessité de déprogrammer.

Lionel Velly

Chef service anesthésie réanimation La Timone

Au service réanimation de la Timone, 80% des lits sont occupés par des patients non-vaccinés. L'âge moyen des admis est de 53 ans. "Nous avons plein de patients jeunes", souligne le professeur Velly.

Vacciner pour combattre le Delta

"Nous assistons à une vague de non vaccinés essentiellement". Les 20% restants correspondent à des personnes qui suivent des traitements immunosuppresseurs ou dont les effets de la vaccination se sont effacés. Ceux qui ont effectué leur 2e dose en janvier ou février dernier, par exemple.

Lionel Velly le répète : "l'urgence absolue, c'est que toutes les personnes éligibles aillent faire leur troisième dose. Elle marche remarquablement bien. Elle permet en moins d'une semaine de réactiver une immunité face au Delta". 

Concernant l'arrivée d'Omicron en France et dans la région, pas de quoi s'inquiéter, pour l'instant. 

"Omicron, c'est pour février ou mars. La 5e vague, c'est Delta".

Lionel Velly

Pour rappel, la vaccination de la troisième dose est ouverte pour tous les majeurs en France à partir de 5 mois après la dernière injection. Les rendez-vous sont à prendre sur le site de Maiia.  

À compter du 15 décembre 2021, les personnes de plus de 65 ans devront avoir reçu une dose de rappel pour que leur passe sanitaire reste valide.

Depuis ce mardi 7 décembre, les personnes de plus de 65 ans peuvent se faire vacciner n'importe où et sans rendez-vous. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.