Covid : Seules Aix-en-Provence et Marseille sont concernées par les fermetures de bars, restaurants et salles de sport

La réunion avec le préfet de Région, Christophe Mirmand et le Ministre de la santé , Olivier Véran  et les élus locaux a donné lieu a un assouplissement de plusieurs mesures concernant l'obligation de fermeture des lieux publics. Seules les villes d'Aix-en-Provence et Marseille sont concernées.

Les restrictions sanitaires et l'obligation de fermeture ne devrait concerner que les villes d'Aix-en-Provence et Marseille.
Les restrictions sanitaires et l'obligation de fermeture ne devrait concerner que les villes d'Aix-en-Provence et Marseille. © Antoine TOMASELLI / maxppp
Le premier assouplissement, accordé par le ministre de la Santé, Olivier Véran, concerne tous les restaurateurs de la métropole Aix-Marseille. La fermeture est repoussée à dimanche soir pour permettre aux professionnels de pouvoir écouler leur stock.

Le président LR de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur Renaud Muselier a vendu la mèche en début de soirée après une réunion avec le ministre et des élus en préfecture : la fermeture tant redoutée aura finalement lieu "à partir de dimanche soir". ​​​​​​"C'est pas énorme mais c'est déjà quelque chose", a aussi salué à la sortie de cette réunion Maryse Joissains, la maire LR d'Aix-en-Provence, se félicitant que les restaurateurs aient obtenu plus de temps pour "écouler leurs stocks".

Depuis l'annonce par le gouvernement du placement de Marseille,  qui détient le record de France métropolitaine du taux d'incidence de la maladie le plus haut (à 281 cas pour 100.000 selon les autorités), en "zone d'alerte maximale",
et de la fermeture pour 15 jours des bars et restaurants, la ville, ses voisines, leurs élus et les professionnels étaient dans une colère noire, fustigeant des mesures prises sans concertation.

Mais parmi toutes les mesures proposées par les élus locaux de tous bords, faisant front unique face à des décisions jugées "unilatérales" de la part du gouvrenement, très peu ont été retenues.

« Même si nous avons aujourd’hui pu échanger longuement avec le Ministre des solidarités et de la santé, nous aurions aimé que toutes nos propositions qui allaient dans le sens de la raison n’aient pas été retenues", déplore Martine Vassal,  présidente LR de la Métropole Aix-Marseille.

Marseille et Aix-en Provence seulement

Cependant, le Ministre a concédé a revoir sa copie et ne pas contraindre l'ensemble des 92 communes de la Métropole, mais seulement les deux agglomérations les plus importantes.

"En outre, seules les communes de Marseille et Aix-en Provence seront finalement concernées par ces mesures : c’est une avancée et nous espérons que les résultats de la semaine nous permettront de revenir à une situation la plus normale possible", détaille la présidente de la Métropole Aix-Marseille.

Le Ministre de la santé a concédé à faire un point de situation sanitaire dans une semaine plutôt que dans 15 jours comme c'était initialement "avec l’espoir de pouvoir adapter les mesures de fermeture des cafés et des restaurants avant le terme des quinze jours annoncés si les indicateurs sanitaires le permettent", affirme Martine Vassal.
 Vendredi matin, plusieurs centaines de restaurateurs et cafetiers soutenus par des élus, avaient crié leur mécontentement devant le tribunal de commerce de Marseille, où ils disent craindre de devoir bientôt déposer le bilan, selon le patron local de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie Bernard Marty.

Devant le tribunal de commerce, Hugo Chauffournier, gérant d'un bar sur le Vieux-Port, a assuré vouloir continuer à "militer démocratiquement pour le moment". "Mais si ça ne marche pas il va falloir penser à d'autres solutions", a-t-il mis en garde.

Bilan national

Selon le dernier bilan national, vendredi soir, 15.797 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés en 24 heures, après le record de la veille (16.096 nouveaux cas).

Cinquante-six personnes sont mortes du Covid en 24 heures et le taux de positivité (la part de malades parmi les personnes testées) continue d'augmenter à 6,9% vendredi contre 6,5% jeudi.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société économie gastronomie culture