Menaces d'attentats dans les collèges et lycées : Marseille, Aix-en-Provence, Avignon... Le point sur les établissements visés

Très tôt, dans la matinée du mardi 26 mars, certains élèves et professeurs de Provence-Alpes ont reçu un mail de menace terroriste sur leur messagerie scolaire. Les établissements concernés ont immédiatement fermé leurs portes.

Ce matin du mardi 26 mars, des élèves scolarisés dans des établissements scolaires de Provence-Alpes-Côte d'Azur et leurs professeurs ont reçu des mails de menaces terroristes, confirme une source policière auprès de France 3 Provence-Alpes.

>> TÉMOIGNAGES. Menaces d’attentat : "un message aussi violent ne laisse personne de marbre parce que ça touche nos enfants"

Le même mail a été envoyé dans plusieurs écoles sur l'ensemble de la région via la plateforme de messagerie des lycées de la région, Atrium. L'expéditeur a précisé vouloir faire "exploser l'établissement tout entier" et affirme appartenir à l'État islamique.

Des dizaines d'établissements sont concernés par cette menace. Dans les Bouches-du-Rhône, plusieurs villles sont visées : Marseille, Arles, Martigues, Miramas ou encore Aix-en-Provence. Dans les Hautes-Alpes quatre lycées à Dignes-les-Bains, Manosque et Sisteron ont reçu ces mêmes menaces. Le Vaucluse est aussi concerné. Dans les Alpes-Maritimes et le Var, 45 établissements ont été visés. Aucun établissement dans les Hautes-Alpes n'a été touché par ces cyberattaques terroristes.

La Région porte plainte

À la suite de ce mail envoyé très tôt ce matin, les écoles ont décidé de fermer en urgence leurs portes. 

Les forces de l'ordre des départements concernés ont procédé à des levées de doute. Des équipes spécialisées ont vérifié dans la matinée et l'après-midi qu'il n'y a aucun danger, aucun explosif au sein des écoles concernées. Des agents de police ont également patrouillé à leurs abords.

Renaud Muselier, président de la Région Sud, annonce que la région portera plainte suite à ces alertes à la bombe.

Fin des alertes dans la plupart des établissements

Dans les Bouches-du-Rhône, aucun élément inquiétant n'a été repéré lors des opérations de levées de doute. 

Dans le Vaucluse, 11 collèges et lycées ont été visés par des alertes à la bombe, annonce la préfecture, à Cavaillon, Orange, Avignon et l'Isle-sur-la-Sorgue. Des examens sont encore en cours dans sept établissements. Aucun danger particulier n'a été mis au jour pour le moment. 

Dans les Alpes-de-Haute-Provence, les élèves et personnels de Sisteron, Manosque et Digne-les-Bains sont en cours de réintégration de leurs établissements après les vérifications d'usages. Une plainte sera déposée par chaque collège ou lycée, précise la préfecture.

L'accès aux Espaces Numériques de Travail suspendu

Pour éviter la propagation des messages de menaces, l'accès aux comptes Espaces Numériques de Travail (ENT) a été suspendu ce matin, indique le rectorat de l'académie d'Aix-Marseille. Plusieurs dizaines d'établissements de cette académie ont été visées.

Ces menaces viennent se rajouter au climat d'insécurité actuel. Ce lundi 25 mars, suite à l'attaque de l'État islamique à Moscou du 22 mars, le gouvernement français a placé le pays en "urgence attentat" dans le cadre du plan Vigipirate

Le Premier ministre a annoncé, hier, que les forces de l'ordre avaient déjoué deux attentats en France depuis le début de l'année.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité