Des menaces de mort contre trois policiers taguées à Marseille

Publié le Mis à jour le
Écrit par Margaid Quioc .

Des inscriptions menaçant de mort trois policiers ont été découvertes lundi matin dans une rue à Marseille. La préfecture de police dénonce des "menaces ignobles".

"Vous êtes morts".

Voilà le message que l'on pouvait lire ce matin, taggué sur un mur de la rue Jean Cristofol dans le 3e arrondissement de Marseille, a-t-on appris d'une source policière.

Selon cette même source, la menace était accompagnée des prénoms de trois policiers, de leur commune de résidence, de leur brigade et de leurs moyens de locomotion personnels.

Sur les réseaux sociaux, la préfète de police a dénoncé ces "menaces ignobles".

Une enquête a été ouverte pour retrouver les auteurs du message. Les policiers visés travaillent au commissariat du 3e arrondissement, selon une autre source.

"C'est plus qu'inquiétant, il ne faut pas prendre ça à la légère", réagit Rudy Mana, secrétaire du syndicat Alliance Police pour les Bouches-du-Rhône.

"Les menaces, ça a toujours existé. Mais il y a vingt ans, on ne tuait pas les policiers", rappelle le syndicaliste. 

Rudy Manna a notamment en tête l'assassinat de Eric Masson, tué à Avignon lors d'un contrôle pour trafic de stupéfiants, le 5 mai dernier.

Ces menaces interviennent dans un cadre d'augmentation des violences physiques ou verbales à l'encontre des policiers.

Selon une étude menée par le ministère de l'Intérieur, 31% des policiers et gendarmes disent avoir été victimes d'agressions verbales entre 2013 et 2018.

À titre de comparaison, l'ensemble des personnes occupant un emploi ne sont que 14% à rapporter ce type de violence.

Sur la même période, les forces de l'ordre ont un risque annuel de 5% d'être victimes de violences physique. Une nette augmentation par rapport à 2007-2012, où le risque était de 2%.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité