Témoignages. "L'histoire se déroule au bout de notre rue" : le Belem et la flamme olympique accueillis sous le soleil de Marseille

Plus sur le thème : Plus sur le thème :
Publié le Écrit par Margaid Quioc

Le Belem est entré dans la rade sud de Marseille. A son bord, la Flamme olympique. Les Marseillais sont nombreux à se rassembler pour admirer le spectacle.

La foule se masse sur la Corniche Kennedy pour admirer le trois-mâts le Belem. A son bord; la flamme olympique "Elle arrive dans notre ville et on est très fiers", s'exclame une marseillaise venue avec son compagnon admirer la parade. Comme elle, locaux et touristes sont venues accueillir le Belem, et les 1024 bateaux qui forment un cortège maritime visible dans la rade de Marseille jusqu'en milieu d'après-midi.

>> DIRECT. Flamme olympique à Marseille : le Belem et la parade nautique visibles depuis la Corniche.. Suivez toutes les festivités

"C'est une absurdité de pas y aller"

Alice est venue spécialement de région parisienne avec ses parents et son copain pour vivre l'événement. "C'est une occasion en or d'être ici, l'arrivée de la flamme olympique, ça n'arrive pas souvent. Et c'est l'occasion de découvrir Marseille sous un autre angle avec les locaux."

Sur la Corniche Kennedy, il y a plus de Marseillais que de touristes. "Quand l'histoire se déroule au bout de votre rue, c'est une absurdité de ne pas y aller, estime une mère de famille venue avec ses deux enfants. C'est des souvenirs qu'on se créé en famille. On se dira 'tu te rappelles, c'est le jour de la Flamme.'"

Son fils renchérit : "C'est un événement qui va marquer mon coeur et mon esprit".

Hugo, en road-trip à travers la France depuis Poitiers pour assouvir sa passion de photographies aéronautiques, a tenu à faire un détour par Marseille. "C'est ma sœur qui m'a prévenu, raconte-t-il, je ne savais pas du tout qu'elle arrivait à Marseille aujourd'hui (...) Je me dis que c'est une seule fois dans ma vie (...) J'ai des centaines de photos, je pense qu'il y en a de jolies".

Plage et détente

Certains sont moins investis par la ferveur et préfèrent profiter de la chaleur estivale du jour. Déjeuner sur le sable, maillots de bains, l'ambiance est détendue. Pas toujours efferverscente cependant. Ni cris de joie, ni applaudissements du côté de l'Estaque, de la Corniche ou de la Marina olympique. On regarde, on apprécie.  

La foule devrait se densifier plus les heures passent. L'événement se poursuit toute la journée. Le Belem doit accoster à 19h30 au Vieux-Port. Le nageur Florent Manaudou sera le premier à porter la flamme sur le sol Français. Il allumera le chaudron, coup d'envoi d'une soirée festive, avec un concert gratuit de Soprano et Alonzo.

La fête continue jeudi avec le parcours de la flamme olympique dans toute la ville. "Et il ne faut pas oublier le match de l'OM demain !" plaisante un marseillais. Une victoire des marseillais à Bergame jeudi soir les qualifierait pour la finale de la Ligue Europa. Une raison de plus de faire la fête.

Qu’avez-vous pensé de ce témoignage ?
Cela pourrait vous intéresser :
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité