Foire internationale de Marseille : inflation, crise énergétique et hausse des prix, les visiteurs se serrent la ceinture

La Foire internationale de Marseille a démarré ce vendredi au Parc Chanot. Dans un contexte d''inflation, les visiteurs limitent leur budget et privilégient les achats utiles. Les exposants eux promettent de bonnes affaires.

"Ah oui, là les boissons sont un peu chères", fait remarquer Anne Marie devant un restaurant italien. "On regarde là, où c'est moins cher pour manger, un plat à 20 €, c'est pas possible..."

La 97e Foire Internationale de Marseille a ouvert ses portes, ce vendredi au Parc Chanot de Marseille (8e arrondissement). Plus de 1 000 exposants sont présents. La foule arrive petit à petit, mais cette année, le budget est un peu plus serré à cause de l'inflation.

D'après une enquête de l'Odoxa, le 31 août dernier, 58 % des personnes interrogées ont réduit leurs dépenses de produits alimentaires et 91 % sont inquiètes par l'inflation.

Si j'avais pu, je dépenserais beaucoup plus.

Chloé, cliente

À la Foire aussi, l'augmentation du coût de la vie se fait ressentir chez les consommateurs. Certains viennent se promener en ayant en tête de n'acheter que le nécessaire.

"On sait qu'on va faire des petits achats, moins de superflu. Si j'avais pu, je dépenserais beaucoup plus", affirme Chloé, trentenaire. Les promeneurs préfèrent acheter de la nourriture que des vêtements ou de l'électroménager.

D'autres se rendent à la Foire en se fixant préalablement un budget qu'ils tenteront de ne pas dépasser. "On est obligées de faire plus attention, on ne dépassera pas plus de 50 € pour deux. Mais après si on vient à la Foire, c'est parce qu'on a le budget", précise Solène Garcia.

Bien que les promeneurs limitent leur budget, la Foire de Marseille reste un incontournable pour beaucoup, un rendez-vous à ne pas manquer. Marie Gilly, 72 ans, retraitée, confirme : "Les finances ne sont pas très importantes, à cause de l'inflation, mais on vient quand même, parce que la Foire, c'est une entité."

Les commerçants tentent d'attirer les clients

Les commerçants ont bien compris l'enjeu. Ils multiplient les stratagèmes pour tenter d'attirer les clients, malgré ce contexte difficile.

"On a baissé un peu les prix pour vendre plus", affirme Alexandro Tudico, fromager et charcutier.

Mais nombreux exposants gardent leurs prix initiaux, en récoltant moins de bénéfices. "Normalement, on devrait augmenter les prix, mais on ne le fait pas parce que les gens, ils attendent un prix Foire", explique Dédé, boulanger à Pogne de Romans. 

Plusieurs d'entre eux proposent des offres alléchantes en supprimant la TVA et en assurant une livraison gratuite.

"On a gardé les prix de base, mais on a tenu compte de l'augmentation des prix. On a donc décidé d'offrir la TVA sur l'ensemble de nos produits sur la durée de la Foire. La remise peut alors aller au-delà de 2 000 €. On rend alors plus accessible le bien être thérapeutique", souligne Mireille, collaboratrice d'une société de spa.

Un autre moyen pour essayer d'attirer les clients, c'est de proposer un paiement en plusieurs fois sans frais. "On propose du 30 fois sans frais, voire 50 fois sans frais pour les gros achats. Ça permet aux gens de pouvoir s'équiper sans se serrer la ceinture pour des achats qu'ils ne feraient pas", Alexia, responsable régional d'un magasin d'électroménager discount MDA.

Avant, les gens prenaient un plus gros panier.

Emmanuel Deiana, commerçant

Un marchand tente de séduire les clients dans une allée pour leur faire acheter des spécialités de la Sardaigne.

"Cette première journée n'est pas bonne, c'est à cause de l'inflation, lâche Emmanuel Deiana avec amertume. Avant, les gens prenaient un plus gros panier."

 "Il y a moins de monde à l'ouverture cette année, ça annonce la couleur", selon le charcutier Alexandro Tudico.

La Foire internationale de Marseille attend près de 300.000 visiteurs jusqu'au 3 octobre.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité