Fusillades meurtrières de Marseille : les assassinats de la cité du Castellas et de La Joliette seraient liés

Les investigations permettent d’envisager de possibles liens entre les faits commis à la cité du Castellas et ceux commis quelques heures après à La Joliette, dans la nuit de dimanche à lundi. Une homme de 18 ans a été déféré.

Les investigations avancent vite. Quatre jours après la triple fusillade de Marseille, dans la nuit de dimanche 2 au lundi 3 avril 2023, qui ont fait trois morts, les enquêteurs ont découvert de possibles liens entre les faits qui se sont déroulés sur deux lieux distincts, dans les quartiers de Nord de Marseille puis dans le quartier portuaire de La Joliette. Cette hypothèse avait initialement été écartée.

Lundi 3 avril à 0 h 40, rue Vincent-Leblanc (2e arrondissement), trois adolescents étaient visés par des tirs. Une des victimes âgée de 16 ans décédait sur place. Deux autres victimes, âgés de 14 et 16 ans, étaient hospitalisées dans un état grave, "avec pour l’une d’elles un pronostic vital toujours engagé", rappelle le parquet de Marseille.

La police judiciaire de Marseille, saisie en flagrance des chefs "d’assassinats en bande organisée, tentatives d’assassinats en bande organisée et association de malfaiteurs", procédait à l’interpellation de quatre personnes. "Une arme et des munitions ainsi que des véhicules volés étaient saisis", résume la procureure de Marseille. Qui précise : "Les gardes à vue de deux d’entre elles étaient assez rapidement levées tandis que les autres étaient prolongées." 

Un jeune homme de 18 ans déféré jeudi soir

Au regard des éléments réunis, "un individu de sexe masculin âgé de 18 ans, déjà condamné notamment pour des faits de violences, sera déféré en fin de journée (jeudi soir, NDLR) dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour les qualifications précitées. Des réquisitions de placement en détention provisoire seront prises", apprend France 3 Provence-Alpes.

Les investigations diligentées "permettent désormais d’envisager de possibles liens entre les faits commis à la cité du Castellas le 2 avril 2023 et ceux commis quelques heures après quartier de la Joliette, assure le parquet de Marseille dans un communiqué. La suite des investigations visera notamment à préciser les liens éventuels entre ces faits, voire avec d’autres, outre l’identification et l’interpellation de l’ensemble des auteurs."