Insécurité à la faculté Colbert : l'université à Marseille restera ouverte, mais gardée par les forces de l’ordre

La faculté Colbert dont la fermeture temporaire était envisagée pour cause d'insécurité sur fond de trafic de drogue, restera finalement ouverte. La présence permanente de policiers est promise par les autorités.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

"Le conseil de faculté a décidé ce matin, au travers d'un vote, de maintenir ouvert le site Colbert", a indiqué l'université dans un communiqué. Une volte-face qui fait suite aux mesures jugées "rapides et fortes" annoncées à l'issue d'une réunion avec la préfecture de police et la mairie de Marseille.

Eric Berton, le président d'Aix-Marseille Université, avait haussé le ton mercredi et brandi la menace d'une fermeture temporaire du site situé à Belsunce, un quartier pauvre du centre de Marseille. Pointées du doigt, les conditions d'insalubrité et d'insécurité autour de la faculté et l'existence, de notoriété publique, d'un point de deal installé à proximité depuis des années.

Est-ce que nous avons perdu face aux dealers ? La preuve que non.

Sabrina Agresti-Roubache, secrétaire d'Etat à la ville


à France 3 Provence-Alpes

Dans sa lettre, le doyen s'exprimait au nom des "personnels, pour les enseignants, pour notre communauté", et envisageait la fermeture de la faculté d'économie et de gestion jusqu'au 13 octobre, ainsi que le basculement des cours en distanciel pour les 1500 étudiants et 170 enseignants. Une délocalisation du site avait même été évoquée.

Après avoir reçu, de la préfecture de police, l'assurance que des forces de l'ordre allaient être postées pour garder le site, Aix-Marseille Université a tenu à rappeler "son engagement à être présente au cœur de Marseille (...) pour y assurer pleinement ses missions de service public".

Du côté de la ville de Marseille, l'adjoint en charge de la sécurité Yannick Ohanessian  est formel : "Nous serons très vigilants quant à la présence policière annoncée par la préfecture de police. Nous venons de saisir la présidente de la métropole pour assurer la propreté de l’esplanade".