ENTRETIEN. Une visite du pape dans la cité phocéenne ? L'archevêque de Marseille, créé cardinal ce samedi, confirme

Le pape François élève ce samedi 20 haut-dignitaires au rang de cardinal, dont l'archevêque de Marseille. L'occasion pour Jean-Marc Aveline d'espérer la venue du Saint-Père dans la cité phocéenne.

Dans son cheminement vers Dieu, il a fait un pas de géant. 

Jean-Marc Aveline, 63 ans, les yeux rieurs et le parler franc ("Bernard Tapie n'était pas un saint, loin de là", déclare-t-il lors des funérailles du principal intéressé) est créé cardinal par le pape François, ce samedi après-midi en la basilique Saint-Pierre de Rome, avec 19 autres prélats venus du monde entier. 300 fidèles marseillais ont fait le déplacement pour l'occasion.

Il faut dire que l'enjeu est de taille : outre Jean-Marc Aveline, seul un Français (Dominique Mamberti) a pu parvenir à cet exploit, sous l'actuel pontificat. C'était en 2015.

Suprême consécration

Le dernier archevêque de Marseille à avoir reçu sa barrette rouge, sa coiffe carrée et son anneau cardinalice s'appelle Roger Etchegaray, un proche parmi les proches de Jean-Paul II, pour qui il effectuera des dizaines de voyages diplomatiques. 

Être cardinal, c'est pénétrer la plus haute sphère de l'Église catholique et romaine ; c'est être en mesure d'élire le pape ; c'est faire partie des éventuels prétendants au Saint-Siège. 

Une consécration pour Jean-Marc Aveline, ancien gamin de la région d'Oran qui, après l'accession de l'Algérie à l'indépendance, a suivi sa famille de pieds-noirs et s'est installé en France : la banlieue parisienne, puis Marseille, une ville qu'il a chevillée au corps.

Marseille chevillée au corps 

Fait rarissime, Jean-Marc Aveline a effectué quasiment tout son ministère dans la cité phocéenne (ordonné prêtre en 1984 à Marseille, il y devient évêque auxiliaire en 2013, puis archevêque en 2019).

"Marseille, c'est une des dernières villes cosmopolites de la Méditerranée, déclare-t-il. Le Caire le fut, Alexandrie le fut, Istanbul le fut, Beyrouth l'est encore un peu. Marseille, c'est l'Europe et la Méditerranée, c'est une porte de l'Orient et une porte de l'Occident, c'est tout ça. Cette ville a un rôle à jouer."

Apôtre du dialogue inter-religieux, Jean-Marc Aveline avait de quoi taper dans l'œil du pape François, le jésuite argentin étant connu pour ses positions modérées. Invitation a d'ailleurs été lancée au Saint-Père par l'archevêque en vue d'un séjour à Marseille... L'honorera-t-il un jour ? 

"Nous allons en parler ces jours-ci, et je ne désespère pas que cela soit possible, sourit Jean-Marc Aveline. Ce serait très bien, afin qu'il puisse délivrer à Marseille un message pour la France, mais aussi pour la Méditerranée."

Plus d'informations dans cette interview réalisée par Alban Mikoczy : 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité