"Une nouvelle et meilleure version d'internet" : pourquoi le propriétaire de l'OM Frank McCourt veut racheter TikTok

Alors que TikTok est visé par un texte de loi aux Etats-Unis qui l'obligerait à être racheté par des investisseurs, Frank McCourt, propriétaire de l'OM, a réuni un consortium pour réfléchir à une offre d'achat.

Frank McCourt n'est pas seulement propriétaire de l'OM depuis 2016, il détient aussi le Marathon de Los Angeles et maintenant, il se veut être le protecteur d'internet. Dans une interview qu'il a donnée mardi 14 mai au média américain Semafor, le milliardaire originaire de Boston a affirmé vouloir racheter le réseau social TikTok. Son objectif : faire de TikTok "une nouvelle et meilleure version d'internet où les individus sont respectés et où ils possèdent et contrôlent leur identité et leurs données". L'investisseur a donc réuni un consortium d'investisseurs sous son initiative, baptisée Project Liberty, pour faire une offre.

France 3 Provence-Alpes vous explique en quatre questions cette proposition.

Pourquoi Frank McCourt veut racheter TikTok ?

Selon Frank McCourt, "TikTok présente le meilleur et le pire de l'internet. Il relie 170 millions de personnes et leur permet d'être créatives, de construire des choses, de s'amuser et de faire des choses", a-t-il déclaré dans un communiqué sur Project Liberty. Ce qui pose le plus problème pour l'investisseur américain, ce sont les données des utilisateurs qui sont "récupérées, volées et expédiées en Chine".

Il souhaite donc redonner aux internautes le contrôle de leur identité numérique et de leurs données. "Nous pouvons et devons faire plus pour préserver la santé et le bien-être de nos enfants, de nos familles, de la démocratie et de la société. Nous considérons cette acquisition potentielle comme une opportunité incroyable de catalyser une alternative au modèle technologique actuel qui a colonisé l'internet", ajoute-t-il.

Pour réussir, le propriétaire de l'OM compte faire migrer le géant chinois vers un nouveau protocole numérique à code source ouvert. Tomicah Tilleman dirige le Project Liberty, il s'est confié, ce mercredi 15 mai à nos confrères du Figaro : "Nous n'en sommes qu'aux prémices, car il y a encore beaucoup d'étapes à préciser dans le processus, notamment sur le périmètre exact des activités qui seront à vendre, mais nous voulons être fin prêts quand tout cela deviendra très concret."

C'est quoi le Project Liberty ?

En 2021, le patron de l'OM a lancé un projet, nommé le Project Library, souhaitant révolutionner internet, pour le rendre "plus fort et plus sain" et qu'il ne "soit plus cassé", selon le communiqué de presse. Le but est ainsi de "donner plus de pouvoir aux personnes qu'aux plateformes et que cela serve le bien commun".

L'investisseur a, dans ce cadre, injecté 500 millions de dollars dans ce projet. Il s'est entouré d'un réseau d'universitaires, issus de Georgetown University, Stanford University et Sciences Po, de 90 organisations civiques et des chercheurs en laboratoires technologiques pour trouver des solutions innovantes visant à accélérer la transition vers une "économie de données ouverte et inclusive".

Pourquoi vouloir racheter TikTok maintenant ?

Si l'investisseur a décidé de réunir un consortium pour proposer une offre, c'est parce que la Chambre des représentants des Etats-Unis, a voté samedi 20 avril, un texte de loi en faveur de l'interdiction du réseau social chinois dans le pays, s'il ne coupe pas les liens avec sa maison mère chinoise ByteDance, et plus largement avec la Chine. Le texte n'est pas encore entré en vigueur, il doit encore passer devant le Sénat et être promulgué par Joe Biden. Mais s'il est adopté, ByteDance sera obligé de vendre TikTok dans un délai de quelques mois. Frank McCourt avait déjà décidé de prendre l'avance, puisque l'idée de faire une offre avait émergé avant même la promulgation de ce texte de loi.

Mais le rachat est loin d'être fait. ByteDance a affirmé qu'il contestera en justice ce texte de loi. Le groupe a affirmé qu'il n'avait pas l'intention de vendre la plateforme, peu importe les conséquences. "Nous allons continuer de nous battre", avait annoncé Michael Beckermann, le directeur des politiques publiques de TikTok aux États-Unis, dans un communiqué de presse. Ce mardi 7 mai, le réseau social et sa maison mère chinoise ByteDance ont porté plainte contre le gouvernement américain à l'encontre du texte de loi.

À quel prix Frank McCourt peut acheter l'application ?

Selon plusieurs experts, l'opération d'achat pourrait s'élever à 100 milliards d'euros pour un chiffre d'affaires d'environ 16 milliards de dollars en 2023. Lors de son entretien avec Le Figaro, Tomicah Tilleman a précisé : "Il est trop tôt pour évoquer un prix, car nous ignorons encore le périmètre exact d'une telle vente. Mais nous sommes conscients que ce sera une transaction financière conséquente et nous serons prêts le moment venu."

Une somme importante, c'est pour cette raison que l'homme d'affaires souhaite s'associer en réunissant un consortium d'investisseurs, comme le fonds d'investissements Guggenheim Investments, ou encore l'un des plus grands cabinets d'avocats au monde, Kirkland & Ellis. Frank McCourt s'entoure également des chercheurs en nouvelles technologies, d'universitaires et de personnalités publiques, tels que Sir Tim Berners-Lee, le principal inventeur du "World Wide Web", ou le psychologue social Jonathan Haidt, auteur de "The Anxious Generation",  dans le cadre du Project Liberty.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité