Les nageurs des plages du Prado se rebiffent contre les Jeux Olympiques

Nager sans passer par la plage ? Les épreuves de voile des Jeux Olympiques sont organisées à Marseille du 28 juillet au 8 août 2024. Les installations et l'organisation réveillent la colère des Nageurs du Prado.

Un "Nageur du Prado" nage comme un champion ou barbote, comme il a envie, quand il a envie. Les règles sont donc assez souples. Le lieu de départ de la baignade se situe sur les plages du Prado Nord.

Mais voilà que les Jeux Olympiques s'invitent au même endroit. Les compétitions démarrent le 28 juillet 2024, le site est déjà en pleine transformation. 

Le "projet trempette" se complique. Ce dimanche, les nageurs invitent toute personne intéressée à les rejoindre. Pour raconter leur difficultés et leur mécontentement, ils donnent rendez-vous sur la plage du Petit Roucas (la plus à droite des plages du Prado en regardant la mer) à partir de 11 heures pour baignade, pique-nique et musique.

Cette image conçue par le collectif raconte bien les projets autour des plages. On y voit deux "zones de trempette" et beaucoup d'interdictions.

"Tout est interdit en mer. Kayak, paddle, nage, plongée..." nous dit Sylvain Ronca, "sur une surface qui représente 15 stades vélodromes."

Des barrières ont déjà été posées, la cabane des amis devrait être détruite sur la plage du petit Roucas. "Les kitefoils et kitesurf sont dangereux mais on leur offre des spots," selon Sylvain Ronca.

Lorsque les travaux ont commencé sur le bassin du Prado, on a pris soin des crapauds, des poissons, mais pas des baigneurs.

Sylvain Ronca

Nageur du Prado

Pour débattre ou s'informer sur les installations des JO, c'est aujourd'hui.

Les Nageurs du Prado sont accompagnés par les habitués du Petit Roucas, Les Libres Nageurs, Marseille Vert et le CIQ Saint-Giniez Prado Plage.