• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : 50 immeubles réintégrés suite au drame de la rue d'Aubagne

Rue d'Aubagne, un mois après l'effondrement de 2 immeubles, qui a coûté la vie à 8 personnes, le 5 Novembre 2018. / © VALérie Vrel / MaxPPP
Rue d'Aubagne, un mois après l'effondrement de 2 immeubles, qui a coûté la vie à 8 personnes, le 5 Novembre 2018. / © VALérie Vrel / MaxPPP

Depuis l'effondrement de 2 immeubles qui a fait 8 morts début novembre, la mairie annonce que 318 personnes ont pu regagner leurs logements sur les 1 600 évacuées. Il reste encore 200 immeubles à vérifier.

Par Mariella Coste

Retour à la maison pour 318 personnes 

La ville de Marseille fait régulièrement un point de situation depuis le drame de la rue d'Aubagne.

A ce jour, 50 immeubles ont été réintégrés (périmètres rue d’Aubagne et hors rue d’Aubagne confondus). Ce chiffre représente 318 personnes, soit près de 18 % du total des personnes évacuées.

selon le dernier communiqué.

Des riverains évacués le 8 novembre 2018. A la suite des effondrements ce sont 1 600 personnes qui ont dû quitter leurs logements à cause d’arrêtés de péril. / © Frédéric Speich / MaxPPP
Des riverains évacués le 8 novembre 2018. A la suite des effondrements ce sont 1 600 personnes qui ont dû quitter leurs logements à cause d’arrêtés de péril. / © Frédéric Speich / MaxPPP
 

Encore 100 arrêtés de péril grave et imminent

Mais le problème du logement insalubre est encore loin d'être résolu à Marseille. La ville annonce dans le même communiqué avoir pris encore 100 arrêtés de péril.
Concrètement ce sont des mises en demeure faites aux propriétaires pour réaliser les travaux d’urgence prescrits dans un délai imposé par la loi pouvant aller de 15 jours à 2 mois à compter de la notification. Après ce sursis, la ville peut se substituer aux propriétaires afin de réaliser les travaux d’office. 

Depuis le drame, les signalements se sont depuis succédés, et jusqu'à 1 600 personnes ont dû être évacuées d'environ 200 immeubles, le temps de vérifier leur état. 

52 baux ont été signés pour des relogements temporaires ou définitifs, représentant 79 personnes

précise encore la mairie. Il reste encore de nombreuses personnes logées à l'hôtel.

Dans la ville, l'INSEE compte plus de 33 000 logements vacants...
 

Sur le même sujet

Isabelle Colombani(83)

Les + Lus