A Marseille, une baigneuse en aquastress est secourue par les pompiers

L'aquastress est la première phase de la noyade. Un moment de panique, des difficultés à respirer et à se mouvoir. Mercredi 12 août à Marseille, une femme est secourue plage des Prophètes. Elle est également en hypothermie. Les Marins-Pompiers la transportent à l'hôpital de la Timone.

Cette baigneuse n'a pas l'air aquastressée. Mais il suffit d'une rencontre avec un crabe, une méduse ou un banc de sacs en plastique pour que tout bascule
Cette baigneuse n'a pas l'air aquastressée. Mais il suffit d'une rencontre avec un crabe, une méduse ou un banc de sacs en plastique pour que tout bascule © ARIS MESSINIS / AFP
La baigneuse, âgée de 64 ans, nage dans la bande des 300 mètres au large de la plage lorsqu'elle fait un aquastress. 
Les maîtres-nageurs sauveteurs de la plage des Prophètes la repèrent. Les Marins-Pompiers interviennent par la mer pour la récupérer.

Une fois sur la plage, les secouristes constatent que la nageuse est également en hypothermie. Son état ne présente pas d'inquiétude importante mais elle est transportée à l'hôpital de la Timone.

Nous pouvons tous faire un aquastress

"Même les bons nageurs sont sujets à ce phénomène. La crise peut arriver à tout âge", explique l'officier de garde des Marins-Pompiers, "une simple crampe peut déclencher la panique."

Sous l'effet de cette panique, les gestes deviennent désordonnés. Le nageur peut faire "le bouchon", il s'enfonce dans l'eau, remonte, bat l'eau avec les bras, sans pouvoir appeler à l'aide. Son attitude est souvent mal interprétée par les autres baigneurs. Il peut avoir l'air de s'amuser dans l'eau.

Le baigneur en aquastress présente des signes de fatigue, voire d’épuisement. Mais il est bien conscient et respire correctement. Au poste de secours, il sera réchauffé et réconforté. 
Les Maîtres Nageurs Sauveteurs savent repérer les gestes désordonnés, même en plein étirement
Les Maîtres Nageurs Sauveteurs savent repérer les gestes désordonnés, même en plein étirement © Philippe LOPEZ / AFP

De 1 à 4, les différents stades des noyades


Stade 1 : l’aquastress 

La victime est consciente. Elle ressent des frissons, de l'épuisement et de l'angoisse. Elle ne présente pas de trouble ventilatoire ni de trouble circulatoire.

Stade 2 : la petite hypoxie

La victime commence à être épuisée, elle est toujours à la surface de l'eau, consciente, mais elle a déjà inhalé ou bu plusieurs fois de l'eau.

Stade 3 : la grande hypoxie

La victime ne peut plus se maintenir à la surface de l'eau, elle est vraiment épuisée. Elle a déjà inhalé beaucoup d'eau et elle est de moins en moins consciente.

Stade 4 : l'anoxie

La noyade dure depuis plusieurs minutes. La victime n'est plus consciente, ne respire plus, et ne montre plus de signe d'activité cardiaque. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers faits divers mer noyade