Marseille : dans un parc, un chien s'intoxique en avalant une boulette de viande empoisonnée

Désormais, Caroline promène sa chienne en laisse / © Mélanie Frey
Désormais, Caroline promène sa chienne en laisse / © Mélanie Frey

Une habitante du Hameau de Mazargues dans le 9ème arrondissement de Marseille a donné l'alerte. Son chien a ingéré deux boulettes de viande, dans lesquelles était dissimulée de la mort-aux-rats. 

Par PG

Piana, une chienne corsinu de 8 mois, aurait pu y passer. Le 4 février dernier, lors d'une promenade, elle a ingéré deux boulettes de viande, dissimulées dans les herbes hautes d'un terrain vague. Sa maîtresse, Caroline Bragard, s'en rend compte très vite. 

"C'était de la taille d'une noix, rouge, avec de la chair à saucisse autour", décrit-elle, confirmant une information de La Provence. La maîtresse nous explique que depuis ce jour, "les promenades ne sont plus sereines"

Des boulettes empoisonnées, il pourrait y en avoir encore dans les herbes. C'est pourquoi Caroline Bragard a donné l'alerte sur les réseaux sociaux . "Il y a des enfants en bas âge qui jouent ici. Aujourd'hui, mon chien va bien, mais quand je pense que des enfants pourraient avaler çà ... Je trouve ça très violent !", s'indigne-t-elle. 

Car dans ce terrain vague, situé Traverse de la Seigneurie dans le 9ème arrondissement de Marseille, nombreux sont les riverains qui sortent avec leurs enfants et promènent leurs animaux. 

Est-ce l'oeuvre d'un voisin agacé par les déjections animales, laissées dans l'herbe par quelques maîtres négligeants ? Caroline Bragard se pose la question. "C'est l'incompréhension. J'aimerais qu'on vienne nous parler, nous dire pourquoi nos chiens dérangent !"
 
La mort-aux-rats était dissimulée dans de la chair à saucisse / © Caroline Bragard
La mort-aux-rats était dissimulée dans de la chair à saucisse / © Caroline Bragard
Piana, la chienne de Caroline, a été emmenée très vite chez le vétérinaire. Fort heureusement, l'animal n'avait pas digéré le produit. Après un déclenchement de vomissement, le produit a été expulsé. La chienne doit désormais suivre un traitement curatif pendant trois semaines. 

Pour Eva Galtier, l'auxiliaire vétérinaire qui a soigné Piana, les conséquences auraient pu être beaucoup plus grave.

"Tout dépend de la quantité avalée, et de la corpulence de l'animal. Mais la mort-aux-rats est un anticoagulant, qui peut provoquer des diarrhées et des vomissements hémorragiques", explique-t-elle. En cas de dissolution du poison dans l'organisme, les vétérinaires doivent alors plonger l'animal dans le comas, pour le désintoxiquer. 

Aujourd'hui, Piana est en pleine forme. Elle a repris ses promenades, bien tenue en laisse par sa maîtresse. Caroline Bragard de son côté a porté plainte. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus