Marseille : deux policiers blessés après une course-poursuite lors d'un contrôle routier

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sidonie Canetto .

Dans la nuit de mardi à mercredi, deux policiers ont été percutés par une voiture alors qu'ils procédaient au contrôle d'un scooter, dans les quartiers nord de Marseille.

Cette nuit un peu avant 4 heures, un équipage de police secours poursuit un deux-roues. Le pilote de ce dernier refuse de s'arrêter lors du contrôle du véhicule, un Tmax qui roule à vive allure rue Lepelletier dans le 16e arrondissement de Marseille.

Cette course-poursuite se termine par la chute du deux roues.

C'est à ce moment là, que le petit frère du conducteur, âgé de 16 ans et présent sur les lieux, aurait crié aux policiers "vous avez tué mon frère, je vais revenir vous crever", selon des témoins.

La voiture fonce délibérément sur les agents

Profitant de cette diversion, selon les agents sur place, le conducteur a alors tenté de prendre la fuite, en vain. Il est rattrapé et interpellé pour "défaut de permis de conduire et refus d'obtempérer".

Alors que l'opération de contrôle touche à sa fin, une voiture conduite par la sœur et le petit frère du mis en cause arrive à vive allure et fonce délibérément sur les agents de police secours.

"C'est le petit frère qui a donné le coup de volant pour diriger la voiture sur les policiers", a précisé une source policière.

L'un des deux agents a les pieds écrasés par le véhicule, le second est touché à la cheville et au genou.

Au final, la fratrie composée des deux frères et de la sœur sont interpellés non sans mal et placés en garde à vue.

La conductrice et son petit frère sont interpellés aux motifs de "violence avec arme par destination sur personne dépositaire de l'autorité publique et rébellion".

A Marseille, les contrôles de police ont été renforcé sur les deux-roues pour lutter contre les rodéos urbains. 

Selon les derniers chiffres de la préfète de police, depuis le 8 août 526 contrôles ont été menés sur 8.600 personnes, 1.527 infractions relevés et 38 engins saisis.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité