Marseille : le diocèse appelle à faire une bonne action avant la béatification de l'Abbé Fouque

Fais ta bonne action avant le 30 septembre / © France 3 Provence-Alpes
Fais ta bonne action avant le 30 septembre / © France 3 Provence-Alpes

Le 30 septembre l'abbé Jean-Baptiste Fouque sera béatifié à la cathédrale de la Major à Marseille. En attendant cet événement exceptionnel, le diocèse appelle les catholiques à faire leur B.A (bonne action). 

Par Ludovic Moreau

#FAISTABA, c'est le hashtag lancé par l'église à quelques jours de la célébration. Traduction : fais une bonne action pour la béatification de l'abbé Fouque.
 

L'abbé Jean-Baptiste Fouque sera en effet béatifié le 30 septembre prochain, à la cathédrale de la Major. Un événement pour l'église catholique et une première pour le diocèse de Marseille.

L'abbé Fouque béatifié, ça veut dire qu'il reçoit le prix Nobel de la foi. Il est mis sur l'autel pour qu'on puisse découvrir sa vie, son oeuvre. Il est montré en exemple pour qu'on puisse l'imiter

explique le Père Pierre Brunet, vicaire général à Marseille.

Le corps de Jean-Baptiste Fouque va être exhumé avant d'être transféré dans sa dernière demeure, la paroisse marseillaise de la Sainte-Trinité, où il a prêché.


Des personnalités font leur B.A.


Aujourd'hui, des sportifs de haut-niveau et des artistes sont mobilisés pour aider leur prochain.

J'ai rencontré une personne qui vivait dans la rue, qui était sans abris, mais qui ne demandait rien. Néanmoins, j'ai eu l'occasion de lui donner quelques vêtements

raconte le nageur Frédéric Bousquet.

Un peu plus loin dans la salle, Charlotte Ballerina, une danseuse de ballet. Elle va intervenir dans une maison de retraite pour faire sa B.A. "On va co-créer ensemble un moment dansant, je vais les sensibiliser avec la musique, le touché, parce que les personnes âgées sont des personnes hypersensibles", explique-t-elle. 

Le diocèse de Marseille a également demandé au 35.000 élèves de l'enseignement catholique, de faire une bonne action, avant le 30 septembre.
 

L'abbé Fouque


Jean-Baptiste Fouque est né le 12 septembre 1851 à Marseille et mort le 5 décembre 1926. Prêtre catholique engagé dans l'action social, on le surnomme le Saint-Vincent-de-Paul marseillais. Ordonné prêtre le 10 juin 1876, il demeure vicaire paroissial durant toute sa vie. À Auriol d'abord, puis à la Major, il arrive à la paroisse de la Sainte-Trinité le 15 avril 1888 et y restera pendant 38 ans, jusqu'à sa mort, le 5 décembre 1926.
 

L'abbé Fouque est surtout connu par avoir créé l'hôpital Saint-Joseph, l'un des plus grands hôpitaux privés à but non lucratif. En réalité, ses oeuvres sont beaucoup plus nombreuses (informations extraites de l'Union des Oeuvres et des Amis de l'Abbé Fouque) :
  • Le 6 avril 1888, il inaugure une Maison d’accueil « La Sainte Famille », pour les jeunes filles, confiée plus tard aux religieuses de la Présentation de Tours.
  • En décembre 1891, M. Payan d’Augery, vicaire général, lui demande de s’occuper de ceux qui sont les plus abandonnées, les enfants sans famille.
  • Le 3 octobre 1892, après une messe à N.-D. de la Garde, il crée, rue Villa Paradis, le premier berceau de l’Enfance délaissée, transférée en 1894 au quartier Sainte Anne, sous le nom de Maison des Saints Anges Gardiens, confiée aux Filles de la Charité.
  • En 1901 l’Abbé Fouque rattache l’œuvre de la Sainte Famille à l’œuvre de Protection de la Jeune Fille et constitue le Comité des Dames Patronnesses de la Maison d’accueil Les Amies du Foyer.
  • En 1903, il crée un Restaurant féminin et une Maison d’accueil pour les domestiques et employées sans famille à Marseille. La même année, il rouvre l’ancien Pensionnat des Dames de la Doctrine Chrétienne, rue Dieudée, à l’origine du Cours Saint Thomas d’Aquin.
  • En 1905, dans l’ancien couvent des Sacramentines du Prado qu’il vient d’acquérir, il crée L’œuvre de la Salette-Montval au Cabot, en 1945.
  • Le 27 novembre 1913, il établit l’œuvre de l’Enfance coupable à Saint Tronc, et la confie aux Prêtres de Saint Pierre ès Liens de l’abbé Fissiaux.
  • En 1917, les troupes américaines installent un hôpital au Prado, où l’abbé Fouque accueille des enfants provenant des régions dévastées par la guerre. Le 20 mars 1921, il inaugure l’Hôpital Saint Joseph.
  • En 1921, il ouvre le Château Saint-Ange, à Montfavet (Vaucluse) pour l’Enfance anormale.
Reportage : Jean-Manuel Bertrand et Gaelle Carra
 
Marseille : Le diocèse appelle à faire une bonne action avant la béatification de l'Abbé Fouque
Le 30 septembre l'abbé Jean-Baptiste Fouque sera béatifié à la cathédrale de la Major à Marseille. En attendant cet événement exceptionnel, le diocèse appelle les catholiques à faire leur B.A. - France 3 PACA - Jean-Manuel Bertrand, Gaëlle Carra et Aline Boi

Sur le même sujet

Les + Lus