• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

DIRECT. Marseille : situation tendue entre lycéens et policiers, la CGT envoie son service d'ordre

Poubelles incendiées devant le lycée Victor Hugo / © Photo EmmanuelZini/France3Provence
Poubelles incendiées devant le lycée Victor Hugo / © Photo EmmanuelZini/France3Provence

Les lycéens poursuivent leur mouvement de protestation. Ils bloquent 21 établissements à Marseille. La journée est émaillée d'incidents... des poubelles brûlées aux abords des établissements. Devant l'inspection académique où ils se sont réunis, la situation est très tendue.

Par Ghislaine Milliet

Selon le rectorat, 23 lycées de l'académie Aix-Marseille sont touchés par un blocage total ou partiel, ce mardi matin. Sur les 23 lycées concernés, 21 sont des lycées de Marseille. 

 

14h50

Des objets brûlent devant le lycée Montgrand, situé place de la Préfecture. Des jeunes empêchent le camion de pompiers d'intervenir pour éteindre l'incendie. C'est une nouvelle fois le service d'ordre de la CGT qui intervient pour calmer les tensions, et sécuriser le camion de secours. 
Cette fois-ci, la CGT est là par hasard. Ils sont une centaine de syndiqués réunis sur la place de la préfecture pour réclamer un entretien avec le préfet. Ils manifestent contre "la répression, contre la vie chère et pour l'augmentation des salaires".
Devant le lycée Montgrand / © Photo Marc CIvallero/France3Provence
Devant le lycée Montgrand / © Photo Marc CIvallero/France3Provence
Les pompiers interviennent "sous la protection" des cégétistes / © Photo Marc Civallero/France3 Provence
Les pompiers interviennent "sous la protection" des cégétistes / © Photo Marc Civallero/France3 Provence
 

11h55

Près du lycée Périer, au 299 rue Paradis, des poubelles ont été incendiées sur la chaussée. Un jeune monte sur le camion des pompiers et s'amuse debout. Les CRS interviennent.
 

11h30

La situation se décrispe devant l'inspection académique. Les jeunes se dirigent vers la gare Saint-Charles.
© Photo Marc Civallero/France3 Provence
© Photo Marc Civallero/France3 Provence
 Mais auparavant, les membres de la CGT venus pour apaiser la situation, ont eux aussi été gazés par les tirs de grenades des policiers. Mettant en colère le secrétaire départemental de la CGT :


11h 15

La situation est extrêmement tendue devant l'inspection académique où ont décidé de se réunir les lycéens en colère, face aux CRS sont présents. Les lycéens les plus excités ont brûlé des poubelles auparavant devant plusieurs établissements.
La CGT a décidé d'envoyer son service d'ordre pour servir de tampon entre les jeunes et les policiers. 

11 heures

Les jeunes protestataires ont décidé de se réunir devant le lycée Saint-Charles. A 11 heures, ils sont déjà un demi-millier. Ils prévoient de manifester ce matin devant l'inspection académique, située non loin.
Leurs revendications sont spécifiques, par rapport à celles des gilets jaunes. Ils contestent la réforme du bac et des lycées, qui amènerait selon eux à un enseignement à plusieurs vitesses, et protestent contre la plateforme Parcoursup.
Les CRS sont présents. Mais cela n'empêche pas une dizaine de jeunes de dévaliser une camionnette de transports de colis qui tente de passer parmi les manifestants.
Une jeune du lycée Victor Hugo explique :

On manifeste aujourd'hui à cause de la réforme des étudiants qui accentue les inégalités par les coefficients...

Une autre s'inquiète de la réforme du bac.
"Il y a 40% du bac qui sera local. C'est-à-dire, les notes seront données tout au long de l'année par les professeurs.

Si par exemple on vient d'un lycée Thiers ou de Victor Hugo, notre note ne vaudra pas la même chose...

7 heures

Ce matin, dès 7 heures, le lycée Thiers était bloqué par des dizaines de lycéens en colère.
Des incidents ont eu lieu à l'entrée des lycées Sully et Marcel Pagnol, avec des poubelles incendiées.
 Les lycées Marseilleveyre, Saint-Exupéry, Montgrand, Périer, Daumier, Ampère, Diderot, Jean-Perrin,  Saint-Exupéry, Saint-Charles et Victor Hugo sont touchés par les blocages. Les CRS interviennent en divers points (Périer, les Remparts, De Vinci, Victor Hugo...).
© Photo Marc Civallero/France3 Provence
© Photo Marc Civallero/France3 Provence

 

Sur le même sujet

French touche : sur la plage abandonnée de Brigitte Bardot

Les + Lus