• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : le point sur la situation des sinistrés, et l'état de la collecte

Un immeuble de la rue d'Aubagne à Marseille / © Photo Gérard Julien/AFP
Un immeuble de la rue d'Aubagne à Marseille / © Photo Gérard Julien/AFP

Depuis le drame de l'effondrement des immeubles de la rue d'Aubagne le 5 novembre dernier, la solidarité s'organise pour venir en aide aux sinistrés. A ce jour, 1352 personnes ont été évacuées de leurs appartements. Et 32 arrêtés de péril ont été signés en à peine trois semaines.

Par Ghislaine Milliet

183 immeubles ont été évacués en l'espace de trois semaines à Marseille, pour des raisons de sécurité. Le maire a pris 32 arrêtés de péril en une vingtaine de jours, 646 signalements ont été enregistrés.
 

Cela donne les chiffres suivants communiqués par la mairie de Marseille :

- 425 visites ont été effectuées par les services municipaux compétents
- 79 dossiers ont été clôturés après la visite du technicien et la levée de doutes
- 72 expertises ont été menées
- 190 visites ont été effectuées, n'entraînant aucune évacuation, mais pour lesquelles une suite sera donnée autre qu'un péril.

 

La situation à ce jour est la suivante :

1352 personnes ont été évacuées de 183 immeubles (dont 446 issues du périmètre de la rue d'Aubagne). Sur ces personnes, 1069 sont hébergées par la ville de Marseille dans des hôtels de la commune. 
Pour l'instant, seules 120 attestations d'évacuation d'immeuble (hors périmètre rue d'Aubagne) ont été délivrées. Elles permettent aux sinistrés de débuter leurs démarches auprès de leurs compagnies d'assurance. 

En cas d'arrêté de péril, c'est le propriétaire qui est tenu d'assurer un relogement à ses locataires. Ce dernier doit être décent et correspondre aux besoin des occupants. 
Si le propriétaire ne subvient pas comme il le doit au relogement de son occupant, la mairie prend le relais, et reloge les personnes aux frais majorés du propriétaire. 

A ce jour, la ville de Marseille a proposé des logements sociaux et privés :
- 11 baux ont été signés
- 5 ménages ont accepté un relogement temporaire

 

La collecte de dons se poursuit

La Samu Social qui collecte les dons, rappelle le besoin urgent de kits d'hygiène pour les personnes sinistrées (brosse à dents, dentifrice, savon, shampoing, serviettes de bains, couches et lingettes pour bébés). 
La Croix rouge accueille les dons les jours de semaine, de 9h à 12h et de 14h à 17 h.

Sur le même sujet

Jean-Pierre Vassallo, maire de Tende

Les + Lus