Marseille : pour certains la piétonnisation du Vieux-Port, "c'est bête et ça manque d'organisation"

Publié le
Écrit par Eva Massy

Depuis le 8 juillet et jusqu'au 28 août, les voitures sont interdites d'accès et les arrêts de bus sont déviés, dans le cadre de la piétonnisation du Vieux-Port. Cette année, des activités sont prévues. Mais commerçants et riverains sont contrariés par "le manque d'organisation".

Trottinettes, vélos et piétons se mêlent les uns aux autres, sur le quai du port. La plupart circulent sur le large trottoir où des brumisateurs s'activent de temps à autre, allégeant la chaleur qui pèse en cette fin d'après-midi.

Sur la route, peu de monde. Pourtant, le quai du Port est temporairement piéton, pour la deuxième année consécutive, du 8 juillet au 28 août. "Mais les gens préfèrent marcher au bord de l'eau et près des brumisateurs avec cette chaleur, pas sur le bitume en pleine route!", peste un riverain.

Guy, cinquantenaire, n'est pas dans la nuance, la piétonnisation du Vieux-Port, "c'est bête et ça manque d'organisation".

Une piétonnisation qui ne fait pas de "grande différence"

D'autant que, selon lui, qui fait une "marche active" tous les matins entre la Joliette et le quai du Port, "la circulation n'est déjà pas abondante en temps normal". Donc, piétonnisation ou pas, il n'y a pas de "grande différence"

Mais au-delà de l'absence de voitures, ce qui change cette année, ce sont les activités proposées par la mairie. Sur le site de la Ville, on se laisse tenter par la présence d'un mur d'escalade, de jeux pour enfants et même d'un boulodrome, juste en face de l'hôtel de ville.

Contacté le 12 juillet, le service presse de la mairie ne connaissait pas la date d'aménagement de ces installations.

"C'est plus agréable pour les touristes, ils marchent tranquillement", reconnaît Nadia, employée du restaurant "La Cuisine au Beurre". "Mais en tant qu'habitante du quartier, c'est une horreur".

Pour elle qui habite rue de la Loge, artère parallèle au quai du Port, cet aménagement entraîne des incivilités dans les rues adjacentes. "Le soir c'est un bruit pas possible, il y a plein de voitures garés partout, tout le monde passe par derrière". 

Un "sacré problème" pour les livraisons

En tant que restauratrice, la jeune femme ne voit pas vraiment de bénéfices. "On n'a pas plus de clients que d'habitude. Et puis pour les livraisons, c'est un peu la galère". L'un d'entre eux nous explique, gestes à l'appui: "Pour venir c'est un sacré problème, il faut que je fasse tout le tour du quartier".

Les livreurs sont autorisés sur le quai seulement jusqu'à 10h et quand les établissements sont "dépourvus d'accès secondaires". Les autres doivent passer par la rue de la Loge. 

La circulation est donc déviée et les transports s'adaptent. Le départ du petit train se fait habituellement sur le quai du port, entre la mairie et le fort Saint-Jean. Dorénavant, c'est de la Canebière qu'il part.

Anthony, assis au guichet face à la queue de touristes, ricane: "On nous fait partir d'une rue piétonne pour aller dans une autre rue piétonne !". Un non-sens, selon lui, d'autant qu'il y a "plus de monde et de risques ici, c'est la Canebière !".

Alors que plusieurs feux d'artifice ont été annulés dans les Bouches-du-Rhône pour le 14 juillet, celui de Marseille est maintenu. Jeudi, le défilé militaire, à pied, passera par le quai du Port et des parachutistes effectueront un saut de démonstration. Ils doivent arriver devant l'hôtel de ville.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité