Marseille : un homme mort par balle dans les quartiers Nord

Un homme d'une trentaine d'années a été abattu par deux balles tirées à la Kalachnikov à Marseille ce dimanche dans le 13e arrondissement de Marseille, cité du Petit Séminaire. Si l'homme est inconnu des services de police, sa mort est liée au trafic de drogue, selon la police.

Un nouveau règlement de compte a eu lieu ce dimanche à Marseille dans le 13e arrondissement, cité du petit séminaire.
Un nouveau règlement de compte a eu lieu ce dimanche à Marseille dans le 13e arrondissement, cité du petit séminaire. © Google maps

Les marins-pompiers de Marseille ont été alertés vers 14h, pour secourir un homme blessé par balles dans le 13e arrondissement, dans les quartiers Nord de la ville, cité du Petit Séminaire.

À l'arrivée des secours, "il avait succombé à ses blessures, il avait deux impacts de balles sur le thorax", indiquent les marins-pompiers confirmant une information de La Provence.

L'homme d'une trentaine d'années, "n'est pas connu des services de police mais sa mort est liée au trafic de drogue", confirme une source policière.

"Les trois auteurs sont arrivés à bord d'une voiture Renault Captur, ont tiré plusieurs rafales en direction de la victime avant de quitter les lieux précipitamment", indique la police.

Il y avait peu de monde en ce début d'après-midi dans la cité à cet endroit.

La police judiciaire est en charge de l'enquête.

Mercredi déjà, un homme avait été tué d'une balle dans la tête dans une autre cité de Marseille, et le week-end dernier, deux hommes ont été tués au fusil d'assaut dans leur voiture sur une passerelle autoroutière dans un autre arrondissement de la deuxième ville de France.

Les enquêteurs n'ont pas encore déterminé si ces meurtres relèvent d'un règlement de comptes.

Huit personnes sont mortes dans des règlements de comptes liés au narco-banditisme en 2020 à Marseille, un chiffre stable par rapport à l'année précédente, selon la police.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
règlements de comptes faits divers criminalité police société sécurité drogue