Marseille : un jeune policier se suicide avec son arme de service

Publié le Mis à jour le
Écrit par Annie Vergnenègre et Sidonie Canetto

La préfecture de police de Marseille a annoncé ce lundi sur Twitter le suicide d'un jeune policier affecté à la Division Nord de Marseille. C'est le 9e suicide dans les rangs de la police depuis le début de l'année.

"On ne comprend pas, on est sous le choc, on vient de passer la matinée ensemble à discuter...on n'a rien vu venir", témoigne un policier qui connaissait bien le jeune homme.

"Il avait 22 ans, il était sorti major de sa promotion, il était champion de MMA, il était très bien intégré dans son équipe de la BST Nord", indique ce policier qui préfère garder l'anonymat.

C'est par un message sur son compte Twitter que la préfecture de police de Marseille a annoncé cette information ce lundi à la mi-journée.

"Un nouveau suicide vient endeuiller les rangs de la police nationale. Un jeune policier affecté à la Division Nord de Marseille, à la carrière prometteuse, nous a quittés", écrit la préfecture qui adresse ses pensées à sa famille, ses proches et ses collègues.

C'est le père du jeune homme qui a donné l'alerte, s'inquiétant de ne pas recevoir de nouvelles.

Le jeune policier âgé de 22 ans a mis fin à ses jours en utilisant son arme de service selon le site Actu17, qui précise qu’il a été retrouvé à son domicile dans la nuit de dimanche à lundi.

"Il avait tout pour réussir, il se préparait à une carrière exceptionnelle, il était très bien intégré et apprécié de sa hiérarchie comme de ses collègues", insiste un policier qui ne comprend pas le geste.

Un autre collègue le décrit comme "très sportif, très sociable et très apprécié par sa hiérarchie," avec "une intelligence et une humanité extraordinaire". Selon lui, ce geste désespéré serait lié à des problèmes d'ordre personnel.

Issu d’une famille de policiers, père et mère, le jeune brigadier était le cadet d’une fratrie de trois enfants. Natif de l’est de la France, il avait choisi de s’installer à Marseille et de travailler à la BST 15 de la division Nord.

Selon la même source, il était encore hier soir sur une opération antidrogue, à interpeller avec ses collègues des "chouf" et "charbonneurs" au Plan d’Aou, une cité du nord de Marseille. Il avait fini son service comme d’habitude, joyeux, et sans laisser transparaître quoi que ce soit.

De son côté, la préfecture de police indique qu’une enquête est en cours et refuse de donner plus d’informations. Une cellule psychologique a été mise en place pour les agents de la Division Nord, sous le choc de la nouvelle.

Champion de MMA

Le fondateur de MMA GFA, organisateur de shows professionnels de MMA en France et à l'étranger, a publié une photo du jeune policier qui devait participer à un show à l'Hexagone de Reims fin Février.

Les réactions de syndicats et de collègues ont été immédiates sur les réseaux sociaux. 

Matthieu Valet, porte-parole du Syndicat Indépendant des Commissaires de Police (SICP) a rendu hommage à ce jeune policier "fils de policier" à la "carrière prometteuse." 

Des suicides en série

La Fédération Professionnelle Indépendante de la Police rappelle que c'est le 9e policier mort depuis le début de l'année.

Dans ce contexte, le directeur général de la police, Frédéric Veaux, avait reçu syndicats et associations jeudi et vendredi dernier.

Les policiers dénoncent un mal-être au sein de la profession et pointent "le silence pesant du gouvernement et du service public sur le sujet".